En Belgique – Un ado qui ne savait pas nager jeté d'un pont

Publié

En BelgiqueUn ado qui ne savait pas nager jeté d'un pont

LIÈGE - Tournée par un ado hilare, une vidéo montre deux jeunes jeter un garçon de 15 ans du haut d'un pont. Le malheureux, qui hurle d'effroi, s'en sort avec des séquelles.

David, un Liégeois de 15 ans, se souviendra toute sa vie de ce lundi 6 juillet, où il a cru voir sa dernière heure arriver. Ce jour-là, comme le relate RTL, l'adolescent se trouve sur le pont de Kanne qui enjambe le canal Albert, à Riemst (est). En début de soirée, il est pris pour cible par deux autres jeunes qui l'empoignent et le traînent au bord du pont. En bas, un groupe de gamins filment la scène, visiblement très amusés.

«Ils sont chauds, ils vont le jeter du pont», commente l'auteur de la vidéo en rigolant. Perché à environ 10 mètres de haut, David est mort de peur: il ne sait pas nager et les autres le savent. Mais comme le montre la vidéo, ses hurlements terrifiés ne font ni chaud ni froid aux jeunes qui se trouvent au bas du pont. «Il va pleurer, arrêtez vos couilles, hein», s'esclaffe une jeune fille.

«Dépêche-toi, il sait pas nager»

Intraitables, les deux ados jettent leur victime du haut du pont. Une fois dans l'eau, le malheureux se débat et crie encore plus fort, provoquant enfin une réaction moyennement convaincue des trois personnes présentes sur les bords du canal. «Dépêche-toi, il sait pas nager», dit une adolescente. On peut voir ensuite David, qui a réussi à se rapprocher du bord, gesticuler dans l'eau pendant qu'une jeune fille plonge pour aller l'aider.

Cet incident a provoqué un véritable scandale sur les réseaux sociaux. David, qui s'en sort avec des côtes froissées et des contusions sur tout le corps, a surtout subi un traumatisme psychologique particulièrement violent. «À l’hôpital, on me disait qu'à une hauteur pareille, c’est comme si on se prenait un mur. Il a vraiment eu beaucoup de chance», rapporte sa maman.

«J’y repense tous les jours»

«Je leur ai dit, on l’entend sur la vidéo, que je crie que je ne sais pas nager, plusieurs personnes leur ont dit, mais ils m'ont quand même jeté», raconte David, qui est revenu sur les lieux pour une interview avec RTL. «J’ai encore eu de la chance parce que j’aurais vraiment pu être dans des circonstances beaucoup plus graves, j’aurais pu être beaucoup plus gravement blessé. J’ai encore mal aux côtes, et j’y repense tous les jours», confie-t-il.

Une pétition a été déposée sur le web: «Pour que de pareils actes ne restent pas impunis, pour que la justice prenne ses responsabilités et inflige à ces jeunes une vraie peine.... pour aussi éviter qu'un drame plus important ne survienne, ici David l'a vraiment échappé belle», explique le texte. Les adolescents présents sur le pont risquent d'être placés quelques semaines ou mois en institution. Les trois autres pourraient être accusés de non-assistance à personne en danger.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion