Plainte au Luxembourg – Un agent de sécurité victime d'homophobie?

Publié

Plainte au LuxembourgUn agent de sécurité victime d'homophobie?

LUXEMBOURG - Un agent de sécurité de G4S, qui assure être victime d'homophobie, a porté plainte. Depuis un mois, il est en arrêt pour dépression.

L'homme de 34 ans est agent de sécurité à la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) pour G4S.

L'homme de 34 ans est agent de sécurité à la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) pour G4S.

Editpress/Alain Rischard

«C'est difficile d'être victime d'insultes homophobes, surtout quand elles ne sont pas faites en direct mais qu'elles vous sont rapportées». Éric*, 34 ans, agent de sécurité à la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) pour G4S, éclate en sanglots. Depuis un mois, il est en arrêt maladie pour dépression après avoir découvert qu'il était l'objet d'insultes et de moqueries à caractère homophobe qu'aurait proférées un collègue, lui aussi employé par G4S.

«Devant la machine à café ou lorsqu'il me croise, il est toujours charmant. Mais j'ai appris que lorsque je passais devant la salle de restauration et qu'il était attablé avec d'autres agents de sécurité, notamment de la CJUE, il disait à tout le monde "regardez la tarlouze qui passe" ou d'autres commentaires homophobes», raconte Éric, qui a fini par craquer.

La direction à Londres informée

«J'ai décidé de porter plainte, on ne peut pas laisser les choses en l'état et j'ai alerté le siège de G4S à Londres», relate encore Éric, qui affirme avoir produit auprès de la police des attestations confirmant ses dires. De son côté, le service de communication de la CJUE, au courant de l'affaire, assure «avoir transmis le dossier à la direction de G4S ».

Contactée par L'essentiel, la direction de G4S à Londres n'est pas restée les bras croisés. «Avec notre filiale luxembourgeoise, nous avons diligenté une enquête car nous prenons l'affaire très au sérieux. Ce sont des faits extrêmement graves s'ils sont avérés, qu'on ne peut pas tolérer», souligne-t-on au siège de G4S.

*Le prénom a été changé.

(L'essentiel/Gaël Padiou)

Ton opinion