Chantage à la «sextape» – Un an de prison avec sursis pour Benzema

Publié

Chantage à la «sextape»Un an de prison avec sursis pour Benzema

Le footballeur français a été condamné mercredi, à un an de prison avec sursis dans l'affaire dite du chantage à la «sextape».

Benzema va faire appel de la décision.

Benzema va faire appel de la décision.

AFP/Franck Fife

La star française du Real Madrid, Karim Benzema, a été reconnue coupable mercredi, de complicité de tentative de chantage contre son ancien équipier en équipe de France, Mathieu Valbuena, et condamnée à une peine d'un an de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende.

Les avocats de l'attaquant des Bleus ont immédiatement annoncé que leur client faisait appel du jugement. Contre les quatre autres prévenus de ce dossier qui a secoué le monde du football français, le tribunal correctionnel de Versailles a prononcé des peines allant de dix-huit mois d'emprisonnement avec sursis à deux ans et demi de prison ferme.

Avenir en équipe de France pas menacé

Lors de l'audience le mois dernier, le parquet avait requis 10 mois de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende contre l'attaquant du Real Madrid, absent des débats à cause de son emploi du temps et de la «pression sportive» qui l'entoure, selon ses avocats. Le joueur de 33 ans était absent à la lecture de la décision, son club jouant dans la soirée une rencontre importante de Ligue des champions face au Sheriff Tiraspol, en Moldavie.

Ce jugement aura-t-il un impact sur le rendement de Benzema, très performant avec les Bleus et candidat très sérieux au Ballon d'or, dont le lauréat sera connu le 29 novembre? Il y a deux semaines, le patron de la Fédération française de football, Noël Le Graët, a expliqué dans le quotidien Le Parisien que l'attaquant du Real «ne serait pas exclu» de l'équipe de France en cas de «sanction judiciaire».

Interrogé sur cette question début octobre, le sélectionneur Didier Deschamps était resté évasif, répétant qu'il faisait «des choix sportifs» au moment de convoquer ses joueurs. Quant au Real Madrid, il semble très peu probable qu'il sanctionne son meilleur joueur, qu'il a toujours soutenu dans cette affaire.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion