Activités au Luxembourg – Un aperçu du sport avec le «Wibbel an Dribbel»
Publié

Activités au LuxembourgUn aperçu du sport avec le «Wibbel an Dribbel»

LUXEMBOURG - En cinq jours, 3 000 écoliers auront pu tester de nouveaux sports au «Wibbel an Dribbel».

Mercredi, Sathyne, 10 ans, a «adoré le canoë-kayak!», discipline sportive qu’elle n’avait jamais essayée. Le «Wibbel an Dribbel», qui se déroule toute la semaine à La Coque, sert à cela. Faire découvrir de nouveaux sports aux écoliers. Organisé par le ministère des Sports et les fédérations sportives du pays, il accueillera, cette année encore, 3 000 écoliers, à raison de 600 par jour, jusqu’à demain. En 25 ans, il a vu défiler 65 000 enfants. «10 ans est un âge où les enfants se choisissent un sport, l’idée est qu’ils ne fassent pas, par défaut, le sport que leurs parents ont pratiqué avant eux, mais qu’ils trouvent une discipline qui leur plaise vraiment», explique Hubert Eschette, professeur attaché au département ministériel des Sports.

Tant qu’à faire, le «Wibbel an Dribbel» sert aussi à «repérer les talents de demain». Les fédérations qui ont les moyens font donc passer de petits tests aux enfants. Le «Wibbel an Dribbel» est un grand ballet parfaitement orchestré. Quinze fédérations sont sur place. Les écoliers testent dix sports. Une ambulance est mobilisée, quelque 12 000 bouteilles d’eau sont à disposition et 800 repas sont servis à midi. Sathyne espère refaire du canoë-kayak avec ses parents. Victor, 10 ans, un de ses camarades de l’école «Bei der Gemeng», à Bertrange, a confirmé son amour pour le vélo et la course.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Ton opinion