Arrestation d'un suspect – Un attentat «imminent» déjoué à Paris
Publié

Arrestation d'un suspectUn attentat «imminent» déjoué à Paris

Un homme accusé de projeter un attentat imminent contre «une ou deux églises» a été arrêté dimanche, à Paris, a annoncé mercredi, le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Bernard Cazeneuve a précisé que la police a découvert un «arsenal composé notamment de plusieurs armes de guerre».

Bernard Cazeneuve a précisé que la police a découvert un «arsenal composé notamment de plusieurs armes de guerre».

AFP

Cet homme, un étudiant en informatique de 24 ans, était connu des services de renseignements pour ses «velléités de départ en Syrie» pour y rejoindre les rangs jihadistes. Dans son véhicule et à son domicile, la police a découvert un «arsenal composé notamment de plusieurs armes de guerre, d'armes de poing, de munitions, de gilets pare-balle et de matériel informatique et de téléphonie», a indiqué le ministre français de l'Intérieur.

«Une documentation fournie a également été découverte établissant sans ambiguïté que l'individu projetait la commission imminente d'un attentat vraisemblablement contre une ou deux églises. Dimanche matin, cet attentat a été évité», a-t-il ajouté.

Déjoué par hasard

L'arrestation s'est faite dans des circonstances rocambolesques, un peu par hasard : peu après 06h00 GMT dimanche, l'homme appelle la police, se disant blessé. Secouru dans l'est de Paris, il a en effet reçu une balle dans une jambe, et évoque alors, confusément, un règlement de comptes.

Les enquêteurs, qui n'excluent pas qu'il se soit blessé lui-même, remontent les traces de sang et arrivent à son véhicule, où ils découvrent une partie de son arsenal. Plusieurs perquisitions et interpellations ont depuis été réalisées dans son entourage et sa famille, dont certains membres sont acquis à la cause de l'islam radical, selon des sources policières.

L'homme est par ailleurs soupçonné d'être impliqué dans le meurtre d'Aurélie Châtelain, jeune femme de 32 ans retrouvée morte dans une voiture, dimanche, à Villejuif (Val-de-Marne) près de la capitale, a-t-il déclaré à la presse, place Beauvau. Les circonstances de ce meurtre restent à élucider.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion