Lâcher de taureaux – Un australien «imprudent» a été encorné

Publié

Lâcher de taureauxUn australien «imprudent» a été encorné

Un jeune touriste australien de 24 ans a été encorné, vendredi, lors du 2e lâcher de taureaux, à Pampelune, à l'occasion de la San Fermin.

Un Australien de 24 ans a été encorné vendredi, à la cuisse droite, à la fin du deuxième lâcher de taureaux de la San Fermin, ont indiqué les organisateurs, qui ont qualifié d'«imprudente» l'attitude du jeune homme venu provoquer un taureau.

Ce coureur a été encorné une fois les taureaux entrés dans les arènes, à la fin de l'encierro, alors qu'il s'était placé devant l'un d'eux, selon des images diffusées sur la télévision publique espagnole (TVE). «Il a été imprudent, c'est très mal, il ne faut pas faire ça», a indiqué une porte-parole de l'organisation.

Le jeune homme s'est relevé de lui-même après l'incident. «Il est soigné au bloc opératoire des arènes, une des artères principales de la cuisse a été touchée mais son état n'est pas très grave, ses jours ne sont pas en danger», a-t-elle précisé.

Quatre blessés jeudi

Au moins trois autres coureurs, dont la nationalité n'a pas été précisée, ont été blessés. Ils souffrent de diverses contusions, au visage ou au dos, sans gravité. Les six taureaux de l'élevage Cebada Gago, qui participeront à la corrida de vendredi après-midi, ont dévalé le parcours balisé de 848,6 mètres de l'«encierro» en 3 minutes et 10 secondes.

Jeudi, le premier encierro avait fait quatre blessés légers. Plus d'un million de visiteurs sont attendus jusqu'au 14 juillet pour les fêtes de la San Fermin.

(L'essentiel Online/AFP)

La tradition des «encierros», courus chaque matin à 8h00, remonte au XIXe siècle, lorsque les taureaux étaient transférés à pied jusqu'aux arènes, avant de participer aux corridas.

Les animaux parcourent les ruelles pavées de la vieille ville à toute vitesse, jusqu'aux arènes, en 3 minutes et 55 secondes en moyenne, entourés par 2 000 à 3 500 coureurs. Parmi eux, 200 à 300 sont blessés chaque année, 3% gravement.

Les encierros sont aussi parfois meurtriers. Depuis 1911, ils ont fait 15 morts. Le dernier en 2009: un Espagnol de 27 ans, encorné au cou.

Ton opinion