Climat au Luxembourg – Un autre calcul pour les émissions de CO2?

Publié

Climat au LuxembourgUn autre calcul pour les émissions de CO2?

LUXEMBOURG - Le député Paul Galles propose que le niveau d’émissions de gaz à effet de serre du Luxembourg soit calculé sous la forme d’un budget à respecter.

Le Luxembourg s'est engagé suite à l'accord de Paris de 2015 sur le climat.

Le Luxembourg s'est engagé suite à l'accord de Paris de 2015 sur le climat.

Editpress

L’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre est largement partagé, mais la méthode de calcul de ces objectifs a été débattue jeudi à la Chambre des députés. Alors que les autorités entendent faire reculer les émissions de CO2 de 55% d’ici 2030, par rapport à leur niveau de 2005, Paul Galles (CSV) a estimé que ce calcul n’était «pas juste».

L’élu chrétien-social prône à la place un engagement «sous forme de budget», afin qu’il soit «envisagé sur la durée». Le pays se verrait accorder une quantité totale d’émissions sur plusieurs années, à ne pas dépasser. «Ce serait ensuite à l’industrie de s’organiser», poursuit-il. «Réduire à une date donnée, en l’occurrence 2030, sans tenir compte d’une trajectoire les années précédentes et suivantes n’est pas forcément pertinent», argumente Paul Galles. Il plaide aussi pour une méthode «qui inclut les initiatives qui capturent du CO2».

À la tribune, Carole Dieschbourg (Déi Gréng), ministre de l’Environnement, n’a pas proposé de revoir les objectifs. Mais elle a rappelé que le pays, «engagé à 100% dans l’accord de Paris», visait la neutralité climatique d’ici 2050. En attendant, «nous diminuons les émissions de manière constante». Pour ce faire, «un plan par secteur a été lancé», visant les industries et la construction, les transports, les bâtiments résidentiels et tertiaires, l’agriculture, ainsi que le traitement des déchets et des eaux usées.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion