Un avion rate la piste d'atterrissage à Heathrow

Publié

Un avion rate la piste d'atterrissage à Heathrow

Un Boeing de British Airways en provenance de Pékin a raté la piste d'atterrissage jeudi à l'aéroport londonien d'Heathrow, un accident qui n'a fait que trois blessés légers.

Trois personnes ont été légèrement blessées lors de l'évacuation des 136 passagers, a indiqué un porte-parole des services ambulanciers de Londres. À noter que l'incident a eu une conséquence innatendue: l'avion du Premier ministre Gordon Brown sur le départ pour la Chine a ainsi été bloqué momentanement sur le tarmac, a-t-on appris de sources concordantes.

Scotland Yard a indiqué n'avoir relevé aucun élément susceptible d'indiquer qu'il s'agirait d'un acte terroriste. "Un avion de British Airways arrivant de Pékin a effectué un atterrissage d'urgence à 12H42 locales. Les passagers ont été évacués et aucune blessure n'a pour l'instant été observée", avait auparavant déclaré un porte-parole de l'aéroport.

Mobilisation générale

"La piste sud d'Heathrow a été fermée, mais la piste nord reste ouverte", a-t-il ajouté. L'avion BA 38, un Boeing 777, est arrivé trop court, manquant le début de la piste, selon des sources aéroportuaires. Les images diffusées par la BBC montrent les traces laissées par l'avion dans l'herbe sur plusieurs dizaines de mètres. L'appareil apparaît affaissé au sol, en travers de la piste, baignant dans un nuage de mousse anti-incendie. Les toboggans ont été utilisés pour l'évacuation des passagers.

Tous les camions de pompiers disponibles dans l'aéroport ont été déployés, selon le capitaine de l'avion de M. Brown. Il a évoqué un "incident important". L'avion du Premier ministre n'a pas été impliqué dans l'incident. Il a finalement pu décoller avec environ 30 minutes de retard sur l'horaire prévu. "Ca s'est passé soudainement au moment où nous touchions terre", a témoigné à la BBC un passager de l'avion accidenté, Fernando Prado. "Tout a été bien mené par l'équipage, les gens sont restés assis et nous avons évacué rapidement.

Il n'y a pas eu de panique du tout". M. Brown doit effectuer une visite de cinq jours en Chine et en Inde. Il est accompagné par 25 hommes d'affaires, dont Richard Branson, le patron de Virgin, et une trentaine de journalistes.

Ton opinion