Vol vers l'Irak – Un avion touché par un tir avant son atterrissage

Publié

Vol vers l'IrakUn avion touché par un tir avant son atterrissage

Un appareil de la compagnie aérienne FlyDubaï a été touché par un tir au moment où il rejoignait l'aéroport de Bagdad. Selon le «Wall-Street Journal», l'avion a pu atterrir sans faire de victime.

L'avion a pu atterrir sans faire de victime.

L'avion a pu atterrir sans faire de victime.

AFP

Un avion de la compagnie à bas coûts FlyDubaï a été touché par un tir avant son atterrissage lundi à l'aéroport international de Bagdad, a annoncé mardi un porte-parole de la compagnie aérienne émiratie. Le fuselage de l'appareil assurant le vol FZ215 a été touché par une «balle de petit calibre» mais tous les passagers ont pu débarquer sains et saufs, a précisé le porte-parole. «L'avion a pu se poser normalement», a pour sa part indiqué un officier des services de sécurité de l'aéroport de Bagdad.

Après cet incident, l'autorité de l'aviation civile aux Emirats arabes unis a décidé de suspendre les vols vers Bagdad des quatre compagnies du pays: FlyDubaï, Emirates, Etihad et Air Arabia. Emirates, la plus grosse compagnie émiratie, a confirmé dans un communiqué avoir suspendu ses vols sur Bagdad «pour des raisons opérationnelles». De son côté, Etihad a indiqué avoir suspendu ses vols en direction de la capitale irakienne «jusqu'à nouvel ordre». L'incident a aussi entraîné des retards dans les vols d'autres compagnies, comme Turkish Airlines et Royal Jordanian. «Les horaires des vols ne sont pas clairs. Les directeurs des opérations sont actuellement en réunion», a déclaré à l'AFP un porte-parole de la compagnie turque à Ankara.

Prudence face à l'EI

À Beyrouth, le PDG de la Middle East Airlines (MEA), Mohammad al-Hout, a indiqué à l'AFP que le vol quotidien Beyrouth-Bagdad de mardi a été annulé. «On a annulé le vol d'aujourd'hui. Pour celui de demain, nous allons évaluer la situation et voir quelles mesures vont être prises après l'incident. Tous les autres vols de la MEA à d'autres destinations en Irak sont maintenus», a-t-il ajouté.

Les grosses compagnies aériennes survolant le territoire irakien redoublent de précautions par crainte que des membres du groupe État islamique (EI) puissent acquérir des armes capables de toucher leurs appareils. L'aéroport de Bagdad est situé à l'ouest de Bagdad, près de la province d'Al-Anbar, largement contrôlée par les jihadistes de l'EI.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion