Suspense au Japon – Un bébé panda géant espéré au zoo de Tokyo

Publié

Suspense au JaponUn bébé panda géant espéré au zoo de Tokyo

Deux pandas géants du zoo Ueno de Tokyo se sont accouplés, lundi, une première en quatre ans. Une nouvelle qui a réjoui les investisseurs d'un restaurant chinois voisin.

Shin Shin, apportée de Chine en 2011, juste avant le grand tsunami du nord-est du Japon, avait donné naissance à un petit en 2012, le premier dans ce zoo depuis 24 ans, mais celui-ci était mort de pneumonie six jours après sa naissance.

Shin Shin, apportée de Chine en 2011, juste avant le grand tsunami du nord-est du Japon, avait donné naissance à un petit en 2012, le premier dans ce zoo depuis 24 ans, mais celui-ci était mort de pneumonie six jours après sa naissance.

AFP/-

Ces derniers jours, Shin Shin et Ri Ri, tous deux âgés de 11 ans, avaient été éloignés des regards afin de leur assurer des moments d'intimité en cette période propice, qui n'est que de quelques jours par an (entre février et mai). Lundi, ces timides animaux, réputés pour leur maladresse en amour, ont commencé à se faire la cour.

«Nous les avons laissés ensemble à 8h06 et nous avons constaté qu'ils s'étaient accouplés pour 52 secondes à partir de 8h48», a annoncé le zoo dans un communiqué. Quatre minutes plus tard, ils étaient de nouveau séparés. «Les pandas aiment la solitude, s'ils vivaient ensemble ils pourraient se quereller et se blesser», a expliqué un porte-parole du zoo.

La Bourse de Tokyo a apprécié

Cet accouplement a ravivé les espoirs d'un bébé panda. Shin Shin, apportée de Chine en 2011, juste avant le grand tsunami du nord-est du Japon, avait donné naissance à un petit en 2012, le premier dans ce zoo depuis 24 ans, mais celui-ci est mort de pneumonie six jours après sa naissance. En 2013, elle avait montré des signes de grossesse, il s'agissait cependant d'une fausse alerte.

Même la Bourse de Tokyo a salué cet interlude amoureux: l'action de la chaîne de restaurants chinois Totenko, qui dispose d'un établissement près du zoo, a bondi de près de 10% après l'annonce, avant de finir sur un gain de 2,90%. Selon des estimations, il reste moins de 2 000 pandas géants en liberté, dans trois provinces du centre-sud de la Chine.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion