Vidéo polémique – Un cas de violence policière indigne le Portugal

Publié

Vidéo polémiqueUn cas de violence policière indigne le Portugal

Pour un oubli d'abonnement de bus, une mère de famille d'origine angolaise assure avoir été tabassée par un policier sous les yeux de sa fille de huit ans. Lui, conteste les faits.

Cláudia Simões témoigne de l'horreur vécue entre les mains des autorités portugaises, dimanche, à Amadora, après que sa fille de huit ans a eu le malheur d'oublier son abonnement de bus à la maison. Confiée au média luso-luxembourgeois Contacto, son histoire secoue actuellement le Portugal.

«... Quand ma fille a réalisé qu'elle n'avait pas son abonnement sur elle, le chauffeur nous a demandé de descendre». Un simple oubli qui fera rapidement dégénérer la situation. «Vous, noirs, singes, ne faites que parasiter notre pays. On en a marre de vous. Rentrez chez vous», aurait lancé le conducteur, face aux personnes de couleur présentes alors dans le véhicule, raconte le neveu de Cláudia.

À destination, le chauffeur, très révolté, s'est empressé de trouver un agent de police, afin de lui faire part de la situation. Cláudia et son neveu auraient tant bien que mal tenté d'expliquer qu'un autre membre de la famille arrivait avec le titre de transport de la fillette mais le policier n'aurait rien voulu savoir. Il aurait ensuite exigé ses papiers d'identité mais cette dernière a répondu qu'elle n'avait rien fait de mal. C'est alors que le cauchemar aurait commencé.

Sur la vidéo, la mère de famille est violemment plaquée à terre et retenue par les cheveux. Cláudia confiera plus tard que le policier tentait de l'étrangler, pendant que sa fille le suppliait de ne pas tuer sa mère. Une version contestée par la police, qui assure que la quadragénaire résistait de manière agressive et aurait mordu l'agent.

Quelques instants plus tard, des patrouilleurs sont arrivés sur les lieux de l'incident. Menottée de force puis embarquée au poste de police, Cláudia a supplié les autorités de ne pas l’asseoir à côté de l'agent qui venait de l'agresser. Mais à nouveau, ils n'ont rien voulu entendre selon elle.

Une enquête est en cours

C'est une fois à l'intérieur du véhicule que Cláudia aurait été insultée de «sale nègre» puis tabassée par le policier, pendant que les deux policiers installés à l'avant ont augmenté le volume de la radio, afin d'étouffer les bruits. Arrivée au poste, celle-ci a dû être immédiatement transportée aux urgences en raison de saignements intenses.

Une enquête a été ouverte pour éclaircir cette affaire que beaucoup considèrent déjà comme un acte raciste. D'autres sources affirment que Cláudia Simões était déjà connue des autorités pour des faits de violence. Elle a été entendue par le ministère public, mardi.

(sl/L'essentiel)

Ton opinion