Un choc psychologique nommé Stansbury

Publié

Un choc psychologique nommé Stansbury

BASKET-BALL - Soleuvre connaît des heures agitées avec l'arrivée de Terence Stansbury. Samedi, il n'a pu empêcher la défaite à Mersch (90-88).

Assis pour la première fois sur le banc de l'AS Soleuvre, Terence Stansbury a assisté samedi à la sixième défaite en sept matches de sa nouvelle équipe, avant-dernière de Diekirch League. Ses joueurs se sont inclinés sur le fil contre le Black Star (90-88).

Mais pour le remplaçant de Peter Kortmann, limogé la semaine dernière, il n'y a pas de raison de s'affoler. «Grâce à ce match, j'ai appris beaucoup de ma nouvelle équipe. On a perdu mais dans ma tête c'est une victoire», confie Stansbury.

Malheureusement d'un point de vue comptable ce type de «victoire» n'a pas d'incidence et Soleuvre n'a plus qu'une chance réduite d'atteindre son objectif : les play-offs. Pour décrocher une place qualificative malgré ce début de saison calamiteux, Ant Diester, le président du club, compte sur Terence Stansbury pour créer l'alchimie joueurs-entraîneur qui n'existait plus à la fin de l'ère Kortmann.

«En plus de son expérience, il sait motiver une équipe et lui donner une cohésion», assure-t-il désireux que Soleuvre retrouve désormais la stabilité. «Mon premier objectif sera de créer une bonne ambiance dans le groupe pour lui permettre de gagner les matches», confirme le nouveau coach.

Il devrait ensuite appliquer ses recettes, basées sur l'efficacité défensive et le rebond. «J'ai confiance. J'aime cette équipe qui propose un parfait équilibre entre jeunes et anciens», ajoute Terence Stansbury.

S'appuyant sur 19 joueurs, tous capables selon lui d'évoluer en équipe première. «Mais à eux de se battre pour obtenir du temps de jeu», précise Stansbury qui mise sur un savant mélange de psychologie et de saine concurrence pour relancer Soleuvre qui accueille le T71 dimanche. nm

Ton opinion