Au Luxembourg – Un clip de rap pour alerter sur la maladie mentale

Publié

Au LuxembourgUn clip de rap pour alerter sur la maladie mentale

LUXEMBOURG - «Net Aleng»: c'est avec ce titre que les jeunes rappeurs U.Nique et Nuxx abordent le thème des maladies mentales.

Nicolas Gegout

«Ressaisis-toi!» Combien de fois les personnes souffrant d'une maladie mentale ont entendu cette phrase? «Que les gens fassent plus attention aux personnes autour d'eux, les amis, la famille qui vont mal et les aider», voilà le but de la chanson «Net Aleng», explique l'artiste U.Nique, 26 ans. Avec Nuxx, 18 ans, - tous les deux rappeurs luxembourgeois - ils ont été sollicités par le Centre hospitalier du Nord (CHdN) pour participer à sa campagne sur la santé mentale qui a débuté dimanche.

«On a tout de suite dit oui. C'est bien qu'il y ait des gens qui pensent aux jeunes. Pendant la crise, ils étaient les mauvais, à ne pas être à la maison. Mais ce n'est pas ça. Les jeunes aussi ont des problèmes, ont le droit de ne pas être bien et il faut les aider», ajoute U.Nique.

«Qu'ils trouvent la force de demander de l'aide»

Même si les jeunes sont les premiers visés par la chanson, elle s'adresse aussi à ceux «qui sont mal, pour qu'ils trouvent la force de parler, de demander de l'aide». Les paroles ont été écrites en un jour, la chanson enregistrée en trois heures et le clip tourné en une demi-journée. Il n'a pas fallu plus de deux semaines en tout à ce duo pour mener à bien ce projet.
Le vidéo-clip a été diffusé dimanche à midi, sur la page Facebook du CHdN.

Lançant ainsi la campagne #WéigeetetDir, qui durera jusqu'au 1er novembre. D'autres vidéos seront publiées sur les réseaux sociaux de l'hôpital.

(L'essentiel/Marion Mellinger)

Ton opinion