Au Luxembourg: Un clip pour se découvrir en dépassant leur fragilité
Publié

Au LuxembourgUn clip pour se découvrir en dépassant leur fragilité

ESCH-SUR-ALZETTE – Des ados pris en charge en psychiatrie juvénile ont réalisé leur propre clip avec des pros.

Enchanted entanglement
batiment 4 
Esch sur Alzette

photo : Vincent Lescaut

Les jeunes ont écrit leur texte, chanté, créé des sons, enregistré, dansé…

Vincent Lescaut

«Je pense que le résultat va être super beau!», anticipe Salia*, 15 ans. Jeudi, une poignée de jeunes, vêtus de masques confectionnés maison, dansaient dans l’univers coloré du Bâtiment 4, à Esch-sur-Alzette.

La douzaine d’ados, pris en charge au sein du Service national de la psychiatrie juvénile des Hôpitaux Robert Schuman, ont réalisé un clip, sous la direction de Tania Soubry (chorégraphe), Sacha Hanlet (compositeur) et David Laplant (vidéographe), où ils abordent le sujet du réchauffement climatique. «Enchanted entanglement», projet de la Fondation EME, permet aux jeunes d’explorer de nouvelles voies. Salia a adoré le chant «même si au début c’était un peu compliqué». Leonie*, 15 ans, «la danse». Nico*, 14, parle du studio d’enregistrement avec des étoiles dans les yeux.

«Travailler avec des pros leur donne la liberté d’exprimer leur personnalité», apprécie Katja Engelhardt, thérapeute. «Ils sont assez fragiles, il faut bien les soutenir. Après, comme tous les amateurs, au début, ils te disent "je ne sais pas chanter", mais à la fin, chacun chante bien. Tout le monde à cela en soi, il suffit d’aller le chercher», dit Sacha Hanlet. La première du clip et du documentaire aura lieu le 14 juin à 19h00 à l’Espace Découverte de la Philharmonie.

*Les prénoms ont été changés.

(Séverine Goffin)

Ton opinion

2 commentaires