Concert au Galaxie – Un cocktail de tubes façon J.Lo à Amnéville
Publié

Concert au GalaxieUn cocktail de tubes façon J.Lo à Amnéville

AMNÉVILLE - Pour la première fois en tournée mondiale, Jennifer Lopez a pu se reposer sur 13 ans de hits et une mise en scène de haute volée, mercredi soir, au Galaxie.

Du Bronx aux lumières de Manhattan, le destin de J.Lo a tout du «rêve américain». Le parcours de la jeune latino déjà découvert dans «Coup de foudre à Manhattan», un de ses rôles cinématographiques les plus célèbres, sautait aux yeux dés son entrée sur scène, très Broadway. Mais très rapidement, l’énergie de la danseuse pleine de fougue à la fin des années 90 transparaissait avec des interprétations vitaminées de «Get Right» et «Love Don't Cost a Thing», deux de ses plus gros cartons.

Car c'est avec un répertoire chargé en hits que J.Lo écume depuis quelques semaines les salles internationales avec sa première tournée mondiale, intitulée «Dance Again World Tour». Alors que «Waiting for Tonight» flairait bon la nostalgie pour des milliers de fans, «Goin' In» et «On the Floor» symbolisaient son retour récent au premier plan. Et que dire de cet enchaînement «hip-hop kitsch» savoureux, notamment porté par les singles «I'm Real» et «Jenny from the Block»…

Côté mise en scène, la bomba latina n'a pas lésiné sur les moyens, transformant littéralement la scène du Galaxie à chaque changement d'ambiance. Du ring de boxe aux robes de gala, en passant par les univers latinos chers à son cœur, Jennifer Lopez a brillé par son côté versatile. Sans se rapprocher des plus belles voix de la musique américaine, la New-Yorkaise a confirmé son statut «d'entertaineuse» acquis en 13 ans de carrière. Et si le buzz des années 2000 s'est aujourd'hui reporté sur des chanteuses plus jeunes (et plus excentriques…), la star aux courbes toujours parfaites n'est visiblement toujours pas prête à descendre de son nuage.

Thomas Holzer

Ton opinion