Alerte en France – Un engin explosif déposé au pied de l’autel de la cathédrale de Toulouse

Publié

Alerte en FranceUn engin explosif déposé au pied de l’autel de la cathédrale de Toulouse

Un  individu a déposé  un paquet contenant un engin explosif artisanal au pied de l’autel de la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse, qui a dû être évacuée.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. 

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. 

AFP

La cathédrale Saint-Etienne de Toulouse a été évacuée vendredi matin, en pleine messe, suite à l’irruption d’un homme qui a déposé un colis suspect au pied de l’autel avant de s’enfuir, a-t-on appris de sources concordantes. Selon une source proche de l’enquête, le colis contenait un engin explosif artisanal de forme inhabituelle, sans dispositif de mise à feu. Le quartier a aussitôt été bouclé par la police et des démineurs ont été dépêchés sur les lieux, a constaté l’AFP.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui avait signalé sur Twitter une «opération de police dans le centre-ville de Toulouse» en demandant d’éviter le secteur, a ajouté moins de 45 minutes plus tard, que l’opération était «terminée. Aucune victime». Il devait faire une déclaration télévisée en fin de matinée.

Le sacristain, bousculé en tentant d’intercepter l’homme, a demandé aux fidèles d’évacuer la cathédrale, qui jouxte la préfecture, et il a alerté la police après l’incident qui n’a pas fait de blessé. «Un homme est entré avec un colis sous le bras. Je l’ai pris pour un livreur. Il a traversé la nef et a déposé le colis devant les marches de l’autel. Il m’a bousculé, il a dit quelque chose et il est parti», a déclaré le sacristain, Aurélien Dreux.

L’homme a déposé «un paquet blanc qui faisait entre 20 et 25 cm de large», a ajouté pour sa part l’abbé Jean-Jacques Rouchi, qui célébrait la messe vendredi matin. «Je n’ai réalisé qu’après que ça pourrait être un attentat. Il n’y avait que 40 personnes, c’était un jour de semaine», a-t-il précisé.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires