Initiative au Luxembourg – Un collectif pour réclamer plus de justice fiscale

Publié

Initiative au LuxembourgUn collectif pour réclamer plus de justice fiscale

LUXEMBOURG – Des politiciens, chercheurs et journalistes ont créé «Tax Justice Lëtzebuerg» pour réclamer un changement des pratiques fiscales au Grand-Duché.

Le collectif «Tax Justice Lëtzebuerg» veut lutter contre les sociétés offshore.

Le collectif «Tax Justice Lëtzebuerg» veut lutter contre les sociétés offshore.

La nouvelle structure vise à lutter contre les sociétés offshores et à promouvoir la justice fiscale. Les membres du nouveau collectif «Tax Justice Lëtzebuerg», imaginé après l’affaire LuxLeaks, se sont réunis mercredi aux Rotondes, à Luxembourg-Ville.

«Ce sont des centaines de milliards d’euros qui s’évaporent chaque année avec le principe des niches fiscales», dénonce Mike Mathias, représentant du parti Déi Gréng au Conseil d’État et porte-parole de «Tax Justice Lëtzebuerg». Le Luxembourg constitue «une partie du problème», mais ne doit pas endosser toute la responsabilité, complète son collègue Luc Dockendorf. «S’il n’y avait pas le Luxembourg, la finance se déplacerait tout simplement. Nous avons besoin d’une solution globale».

Procès d'Antoine Deltour en toile de fond

Les deux représentants appellent le gouvernement à tout faire pour réduire «l’énorme dépendance» de l’économie grand-ducale vis-à-vis du secteur de la finance. «Les technologies de l’information et de la communication, ainsi que les métiers de l’éducation sont l’avenir», selon Luc Dockendorf.

Le procès à venir d’Antoine Deltour, l'homme à l’origine des révélations de l’affaire LuxLeaks, a également été évoqué mercredi. Mike Mathias trouve regrettable qu’il soit poursuivi après avoir agi selon sa conscience.

(Jörg Tschürtz/L'essentiel)

Ton opinion