En Arabie saoudite – Un concert à Riyad, le premier en trois décennies

Publié

En Arabie saouditeUn concert à Riyad, le premier en trois décennies

Quelque 2 000 personnes - et que des hommes bien évidemment - ont pu vibrer jeudi soir dans la capitale saoudienne au rythme d'un concert inédit.

Jeudi soir à Riyad, quelque 2 000 spectateurs étaient au rendez-vous pour voir les très populaires chanteurs Rached al-Majed et Mohammed Abdou se produire à Riyad, une première dans la capitale saoudienne depuis l'interdiction des concerts publics au début des années 1990. La tenue de ce concert s'inscrit dans la volonté du gouvernement de proposer un plus grand choix de divertissements dans un pays où la moitié de la population a moins de 25 ans, malgré la résistance de milieux religieux conservateurs.

Dans le public il n'y avait que des hommes, mais ce concert témoigne néanmoins d'«un changement de paradigme» dans ce royaume ultraconservateur du Golfe - régi par une version rigoriste de l'islam - où la séparation entre les sexes reste la règle, estime un fan. Les deux chanteurs saoudiens sont populaires dans le monde arabe, mais Mohammed Abdou n'aurait pas chanté dans la capitale saoudienne depuis 1988. Le spectacle s'est déroulé à guichets fermés et les billets se sont vendus entre 500 et 2 500 rials (125 à 630 euros). «Nous avons vendu (tous les tickets) en 30 minutes», a déclaré Habib Rahal, de Rotana Music, l'organisateur du spectacle.

Un spectacle de hip-hop et une compétition Monster Jam

Plus de la moitié des Saoudiens sont des jeunes de moins de 25 ans, de plus en plus connectés au monde via les réseaux sociaux, et les pressions s'accroissent en faveur de changements dans la société. Dans le cadre de l'ambitieux programme Vision 2030 lancé en 2015 et destiné à promouvoir des réformes économiques et sociales dans le royaume, une nouvelle Autorité du divertissement a encouragé l'organisation de spectacles.

En octobre, un rare spectacle de hip-hop organisé dans une université a enflammé une foule de jeunes à Ryad. Et Mohammed Abdou a donné en janvier un concert à Jeddah (ouest), le premier en sept ans dans la capitale économique du royaume, qui a accueilli en février un festival Comic-Con, une initiative sans précédent dans le royaume.

Une édition de la compétition américaine Monster Jam est annoncée pour la semaine prochaine à Riyad. Mais les résistances sont fortes dans les milieux conservateurs comme en témoigne un incident survenu jeudi soir à la Foire internationale du livre à Riyad. Un membre de la police religieuse a perturbé un spectacle musical donné par un groupe de Malaisie, endommageant le matériel sonore du groupe. Un porte-parole du ministère de la Culture a dénoncé «un cas isolé».

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion