Pétition au Luxembourg – Un congé pour les femmes qui ont leurs règles?

Publié

Pétition au LuxembourgUn congé pour les femmes qui ont leurs règles?

LUXEMBOURG - Une pétition, ouverte aux signatures depuis ce mardi, propose d'accorder deux jours de congé par mois aux femmes, au moment de leurs menstruations.

Une pétition vise à épargner aux femmes d'aller travailler lorsqu'elles souffrent au moment de leurs menstruations.

Une pétition vise à épargner aux femmes d'aller travailler lorsqu'elles souffrent au moment de leurs menstruations.

Cinq nouvelles pétitions sont ouvertes aux signatures, depuis ce mardi, sur le site dédié aux pétitions publiques. Parmi elles, un texte réclame «une dispense de deux jours» de travail pour les femmes, afin de «pouvoir rester à la maison et de ne pas devoir se forcer, voire torturer» en allant au travail «avec des douleurs abdominales». En effet, selon la pétitionnaire, «beaucoup de femmes souffrent de douleurs abdominales et de mal de dos et de jambes lors de leurs menstruations». De plus, est-il expliqué dans les motivations de la pétition, «le manque d'énergie et la fatigue jouent un grand rôle» et ne permettent pas de «travailler de façon exemplaire».

En outre, «d'autres détails tels que la diarrhée et la nausée, ou même l'endométriose, vous seront épargnés. Malheureusement, ceci est un sujet encore très sous-estimé, de nos jours», regrette l'auteure de la pétition, Ornella Romito. Celle-ci veut donc permettre aux femmes de souffler un peu au moment de leurs menstruations, et ce, sans certificat d'arrêt de travail ni culpabilisation. Mise en ligne ce mardi matin, la pétition avait déjà franchi mardi vers 19h le cap des 1 500 signatures.


Elle a jusqu'au 28 juin pour obtenir les 4 500 paraphes ouvrant droit à un débat public avec les ministres et députés concernés par le dossier. Quatre autres pétitions sont ouvertes aux signatures depuis mardi. Elles réclament une carte de qualification pour certains conducteurs de bus, camions et autres véhicules de plus de 3,5 tonnes, un assouplissement du port du masque pour les enfants à l'école, une aide pour les abeilles et les insectes et l'évaluation d'une nouvelle approche pour prendre en charge les patients atteints de Covid.

(jw/L'essentiel)

Ton opinion