Centres éducatifs – Un constat accablant pour les CSEE

Publié

Centres éducatifsUn constat accablant pour les CSEE

LUXEMBOURG - Un rapport présenté par le médiateur du Grand-Duché épingle sévèrement les conditions de vie dans les Centres socio-éducatif de l’État (CSEE) de Dreiborn et Schrassig.

Le rapport du médiateur Lydie Err est accablant pour les Centres socio-éducatifs de l’État.

Le rapport du médiateur Lydie Err est accablant pour les Centres socio-éducatifs de l’État.

Editpress

Lydie Err, médiateur du Grand-Duché du Luxembourg en charge du contrôle externe des lieux privatifs de liberté, a présenté jeudi un premier rapport sur les conditions générales de séjour et de traitement des mineurs placés aux CSEE de Dreiborn et Schrassig. Deux centres où sont actuellement détenus 82 jeunes (47 garçons et 35 filles). Et le constat n’est pas glorieux.

«Ces capacités d’accueil ne sont suffisantes que dû au fait que pas moins de 26 mineurs se trouvent actuellement en fugue», affirme le médiateur. Par ailleurs Lydie Err regrette que l’encadrement des jeunes est insuffisant, tant au niveau du manque de personnel de surveillance, qu’au niveau des éducateurs spécialisés pas assez nombreux et des soins médicaux.

En effet, un seul infirmier est en charge des 82 jeunes de Dreiborn et Schrassig. Les infrastructures paraissent également vétustes, le rapport de Lydie Err qui épingle notamment des douches insalubres à Schrassig et des cellules beaucoup trop petites à Dreiborn.

(L'essentiel Online)

Ton opinion