En Russie – Un couple tuait les SDF pour «nettoyer» Moscou

Publié

En RussieUn couple tuait les SDF pour «nettoyer» Moscou

La police russe a arrêté un couple de Moscovites accusés d'avoir tué des sans-abri dans le but de «nettoyer» la capitale, ont annoncé vendredi les enquêteurs.

Des ONG estiment que trois à quatre millions de Russes vivent dans la rue, sur plus de 140 millions d'habitants.

Des ONG estiment que trois à quatre millions de Russes vivent dans la rue, sur plus de 140 millions d'habitants.

AFP

L'homme, âgé de 20 ans, est accusé d'avoir tué sept personnes, dont quatre avec l'aide de sa petite amie, 25 ans, a indiqué dans un communiqué le Comité d'enquête, structure en charge des principales investigations. «Le suspect a expliqué qu'il commettait ces meurtres dans le but de nettoyer la ville», ont précisé les enquêteurs. «Il choisissait pour victimes des sans-abri qui avaient l'habitude de boire de l'alcool» et les assassinait la nuit, dans des endroits isolés de la capitale, ont-ils indiqué.

Ils sont également tous les deux soupçonnés d'avoir assassiné cinq autres victimes, a précisé le service de presse du ministère de l'Intérieur, ce qui porterait le nombre total de leurs victimes à douze. Selon la chaîne de télévision Life News, les deux meurtriers présumés ont été arrêtés après avoir poignardé un balayeur de rue, qui a survécu et a réussi à les identifier auprès de la police.

Plusieurs tueurs en série

Le couple aurait aussi tué plusieurs personnes qui n'étaient pas à la rue, comme leur première victime, un homme poignardé 107 fois alors qu'il était en train de boire une bière dans un parc avec un ami, comme l'a assuré son père à Life News. Bien que la Russie ne publie aucune statistique officielle concernant le nombre de sans-abri dans le pays, des ONG estiment que trois à quatre millions de Russes vivent dans la rue, sur une population de plus de 140 millions d'habitants.

À Moscou, les sans-abri luttent contre le froid en se regroupant près des gares ou en dormant à l'entrée des stations de métro. La capitale a déjà subi les attaques de plusieurs tueurs en série, dont le dernier, Alexandre Pichouckine, accusé en 2007 d'avoir tué 62 personnes. Dans les années 1920, Vassili Komarov, un vendeur de chevaux surnommé «le Loup de Moscou», avait également terrorisé la capitale en tuant 33 personnes.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion