Covid-19 – Un couvre-feu le soir de Nouvel An en France?

Publié

Covid-19Un couvre-feu le soir de Nouvel An en France?

Après le Luxembourg, la France se prépare également à annoncer de nouvelles mesures pour contenir la propagation du variant Omicron.

La France va-t-elle mettre en place un nouveau couvre-feu?

La France va-t-elle mettre en place un nouveau couvre-feu?

AFP/Stefano Rellandini

Le président Emmanuel Macron tiendra lundi par visioconférence depuis le Fort de Bregançon, son lieu de villégiature dans le Var, un Conseil de défense sanitaire consacré au Covid-19 à 16H00, une heure avant le Conseil des ministres qui doit adopter le projet de loi instaurant le pass vaccinal.

«Une mesure ponctuelle sans trop d'intérêt»

Dans l'opposition, certains, à l'image de la candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse, réclament de différer la rentrée scolaire prévue le lundi 3 janvier. Une cinquantaine de soignants appuient, dans une tribune au JDD, une telle mesure «compte tenu de sa proximité avec les festivités du Nouvel An, avec recours au télé-enseignement jusqu'au retour à des seuils d'indicateurs sanitaires définis publiquement».

Éviter la paralysie du pays

Une des pistes étudiées par le gouvernement est la réduction de la période d'isolement pour les cas contacts d'une personne positive au variant Omicron, actuellement de 7 à 17 jours, à condition qu'ils disposent d'un schéma vaccinal complet.

L'idée est d'éviter la paralysie du pays, alors que la multiplication des arrêts de travail pourrait provoquer la «désorganisation possible d'un certain nombre de services essentiels», selon le Conseil scientifique.

La vaccination avant tout

L'obligation du port du masque à l'extérieur pourrait également être renforcée, à l'image de l'arrêté pris par le préfet en Savoie qui proroge des mesures en vigueur depuis le 30 novembre, obligeant les personnes de 11 ans et plus au port du masque, y compris en extérieur, dans les lieux rassemblant plus de dix personnes, comme les marchés, les salles de spectacle, etc.

Mais plus que jamais, l'exécutif mise d'abord sur la vaccination. C'est l'objectif de la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal. Initialement prévu pour une entrée en vigueur fin janvier, le projet de loi, présenté lundi en Conseil des ministres, sera examiné en commission à l'Assemblée nationale dès mercredi, avant d'aller au Sénat à partir du 5 janvier. Sa mise en œuvre est prévue dès le 15 janvier, selon le texte consulté par l'AFP.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion