Un débat... stérile
Publié

Un débat... stérile

Hier, à la Chambre des députés, Viviane Loschetter (Déi Gréng) a interpellé la ministre de l'Égalité des chances, Marie-Josée Jacobs, au sujet de la prostitution.

Selon Viviane Loschetter, il faut une politique claire qui ne discrimine pas, qui sensibilise et sans poursuites pour les délits d’outrages publics aux bonnes mœurs lors des situations de «racolage».

Du coup, c'est autour du modèle suédois, qui punit les clients, que le débat a tourné. Pour les uns, le modèle comporte le risque de rendre la prostitution clandestine. Pour les autres, le modèle n'est pas la solution parce que... cela fait partie de la nature des hommes.

Entre arguments divergents, une seule conclusion a pu être tirée par la ministre de l'Égalité des chances: il n'y a pas de modèle efficace à 100 %. Après 1 h 30 d'un débat pourtant très attendu, aucune proposition concrète n'a été faite. Les prostituées, elles, restent dans la rue.

Ton opinion