Île au clowns – Un demi-million de dons pour les clowns en 2015
Publié

Île au clownsUn demi-million de dons pour les clowns en 2015

LUXEMBOURG - Sauvée du naufrage en 2013, l'association Île au clowns continue son activité avec plus de 10 000 enfants malades et personnes âgées visités l'an dernier.

L'ASBL, sauvée in extremis en 2013, a présenté son bilan annuel ce mardi matin.

L'ASBL, sauvée in extremis en 2013, a présenté son bilan annuel ce mardi matin.

Editpress/Fpizzolante

L'Île aux clowns a bien failli sombrer en 2013, entraînée dans le naufrage d'Objectif plein emploi, dont l'association dépendait financièrement. Sauvée in extremis, elle continue à fonctionner et présentait ce mardi matin son rapport 2015. En 2013, les clowns thérapeutiques ont été repris par une équipe de sauvetage formée de Clifford Chance, la Fondation Kriibskrank Kanner, Help, KPMG et Servior.

Désormais, ils ne peuvent donc plus s'appuyer sur des fonds de l'État pour rendre le sourire aux enfants malades, patients en soins palliatifs, personnes âgées, réfugiés... «Notre financement dépend quasi exclusivement des dons», explique Georges Bock, président de l'association. En 2015, les dons se sont élevés à 501 269 euros, en légère baisse par rapport à 2014. Les clowns ont aussi reçu une voiture et disposent d'un local sur le site de Servior au plateau de Rham.

Des clowns professionnels qu'il faut payer

Le plus gros des dépenses est consacré aux salaires des clowns. «Ce ne sont pas des bénévoles mais bien des professionnels travaillant à plein temps», souligne Georges Bock. En 2013, les quatre clowns d'origine ont été repris. Ils sont passés à six en 2014. «En 2016, nous voulons renforcer l'équipe avec encore deux clowns et un directeur», détaille le président. Selon lui, «c'est crucial» pour pérenniser le projet et le développer afin de répondre à des besoins encore très importants.

En 2015, les clowns ont reçu la reconnaissance d'utilité publique. Ils ont visité 10 680 bénéficiaires auprès de 21 structures (hôpitaux, maisons de retraite, associations...). Cela représente une moyenne de 890 visites par mois. Pour mieux se faire connaître, les clowns ont un nouveau site Internet (www.ileauxclowns.lu) et ils se produiront les 30 et 31 janvier et le 1er février à Neumünster.

(Séverine Goffin)

Ton opinion