Un dérapage sexiste en plein conseil municipal de Metz

Publié

À MetzUn dérapage sexiste en plein conseil municipal

METZ – Khalifé Khalifé, premier adjoint au maire de Metz, a demandé ironiquement à une élue d'opposition si elle n'allait pas «faire pipi dans sa culotte» . Face au tollé provoqué, il s'est excusé.

«Mme Picard, vous n’allez pas faire pipi dans votre culotte, là, devant tout le monde?». Khalifé Khalifé, le premier adjoint au maire de Metz, a interpellé de façon sexiste Charlotte Picard, élue de l’opposition, lors d'un conseil municipal, jeudi. La socialiste s'était amusée d’entendre le premier adjoint (il remplaçait le maire François Grosdidier, hospitalisé après un «petit AVC») appeler les élus à ne pas transformer un sujet de sécurité en enjeu politique: «Excusez-moi de préférer trouver ça drôle à triste», dit-elle.

Mais ce rire énerve Khalifé Khalifé, qui l’attaque avec la formule sexiste. Charlotte Picard réagit immédiatement, tout comme d’autres élus: «Auriez-vous dit la même chose à un homme?», l’interpelle l’un d’eux. «Votre expression, monsieur le premier adjoint, est tout à fait irrespectueuse», lance l’élue socialiste. «Ah bon?», s'étonne Khalifé Khalifé. «Je pense que le conseil municipal n’a pas besoin de parler de mon corps et de mon urologie», s'offusque Charlotte Picard, qui exige des excuses.

Le premier adjoint estime au contraire que sa formule tombait «tellement bien». Les élus d’opposition ont alors quitté la salle. Khalifé Khalifé les a alors rejoints à l’extérieur de la salle du conseil pour échanger avec eux. Il a présenté ses excuses, avant de les réitérer publiquement. Les élus d’opposition ont finalement regagné les rangs du conseil municipal.

(ol)

Ton opinion