Culture – Un dictionnaire pour tout comprendre des belgicismes

Publié

CultureUn dictionnaire pour tout comprendre des belgicismes

BASTOGNE - «On ne va pas avoir une bisbrouille pour une autosécurité!». Vous ne comprenez rien à cette phrase?

La pratique du français varie d'une région belge à l'autre.

La pratique du français varie d'une région belge à l'autre.

AFP

Vous ne comprenez rien à cette phrase? Le «Dictionnaire des belgicismes», en librairie à partir de demain, devrait vous permettre de la traduire. Vous y apprendrez qu'une «bisbrouille» est une dispute, une «autosécurité» désigne le contrôle technique d'une voiture. Une bonnette est une capuche et un mortuaire est un funérarium. L'ouvrage, qui se présente comme un dictionnaire classique, est l'œuvre d'un chercheur en linguistique française de l'université de Louvain.

Mais Michel Francard est surtout originaire du Luxembourg belge et insiste plus particulièrement sur les spécificités de la langue dans la Province, tout en disant si les expressions sont usitées ou non. Ainsi, le verbe «gletter» (laisser couler de la bave) est encore fort usité...
«Le Dictionnaire des belgicismes», aux éditions De Boeck-Duculot. 400 pages.

Ton opinion