Football luxembourgeois – Un Dudelange fatigué reçoit un Fola euphorique
Publié

Football luxembourgeoisUn Dudelange fatigué reçoit un Fola euphorique

Avant de défier Séville en Ligue Europa, jeudi, Dudelange accueille le Fola, dimanche, pour les 8es de finale de la Coupe de Luxembourg.

Les Dudelangeois doivent assumer un nouveau choc face au Fola, ce week-end, pour les 8es de finale de la Coupe de Luxembourg.

Les Dudelangeois doivent assumer un nouveau choc face au Fola, ce week-end, pour les 8es de finale de la Coupe de Luxembourg.

Editpress

Le dernier rendez-vous national de l’année du F91 Dudelange semble particulièrement pénible à préparer pour le coach allemand, Dino Toppmöller. Les jambes lourdes, toujours un souci au niveau du poste de gardien, les Dudelangeois doivent assumer un nouveau choc face au Fola, ce week-end, pour les 8es de finale de la Coupe de Luxembourg.

Un sommet qui tombe à quatre jours de l’ultime match de la Ligue Europa face au Betis Seville. «On ne peut pas se permettre de faire l’impasse», sourit le staff technique, qui a tout de même pu compter sur des hommes comme Sanel Ibrahimovic pour assurer un intérim efficace en championnat. Ce dernier a inscrit un triplé face à Hostert (4-1) le week-end dernier, une bouffée d’air pour Dudelange, qui pointe à la 3e place du classement, à trois points du leader la Jeunesse et à un du Fola (2e). Pour les Eschois, c’est le contraire. Le retour de Jeff Strasser à la tête de l’équipe coïncide avec une remontée spectaculaire au classement de la BGL Ligue.

7 victoires d'affilée

Le Fola a aligné sept victoires d’affilée et inscrit la bagatelle de 24 buts pour quatre encaissés. Des statistiques à faire pâlir la concurrence, le F91 en premier.

Pourtant, Jeff Strasser et ses joueurs n’ont pas l’intention de se contenter de ce bilan pourtant exceptionnel. Ils veulent boucler l’année sur une bonne note face à Dudelange. Les joueurs se sont même particulièrement appliqués lors de cette dernière semaine d’entraînement. Ce rendez-vous entre les deux cadors ne résonne donc pas de la même manière selon les camps. Mais comme souvent, le résultat pourrait peser lourd sur le reste de la saison.

(L'essentiel/Saïd Kerrou)

Ton opinion