Accident en Australie – Un enfant de 12 ans happé par un crocodile

Publié

Accident en AustralieUn enfant de 12 ans happé par un crocodile

Un reptile a attaqué un garçon qui nageait dans un plan d'eau, dans le nord de l'Australie, a indiqué lundi la police. Elle craint que l'enfant ne soit mort.

Le garçon nageait avec des camarades dans le plan d'eau Mudginberri, dans le parc national de Kakadu, dimanche après-midi, lorsque le groupe a été attaqué par l'animal. «Un autre enfant souffre de morsures au bras après avoir tenté d'éloigner le crocodile. Un garçon de 12 ans a été attrapé par un crocodile pendant qu'il nageait, avec d'autres enfants, dans le billabong», a déclaré Michael White, un responsable de la police. «Un autre garçon, de 12 ans lui aussi, a été mordu au bras».

Des recherches, par avion, bateau et sur terre, se sont déroulées toute la nuit autour de Magela Creek, qui alimente le billabong, autrement dit le plan d'eau. Sans que le garçon n'ait été retrouvé. Les autorités ont donné l'ordre de tuer tout crocodile d'une taille supérieure à trois mètres dans la zone de Mudginberri, située à quelque 200 km à l'est de Darwin, au nord de l'Australie. Deux sauriens ont été abattus et ouverts mais leurs entrailles ne recelaient pas de restes humains. Les bêtes «mesuraient 4,3 et 4,7 mètres», a indiqué le policier Stephen Constable.

Mâchoires de crocodiles

Les crocodiles marins, appelés «salties» en Australie, vivent dans les marais et les rivières des régions côtières du nord du pays, et tolèrent aussi bien l'eau salée que l'eau douce. Leur poids peut atteindre une tonne, ce qui en fait le plus gros reptile vivant. Espèce protégée depuis les années 1970, elle n'est aujourd'hui plus considérée comme menacée. Sa population est actuellement estimée entre 75 000 et 100 000 individus en Australie. Les responsables des parcs naturels soulignent que les lieux fréquentés par ces «salties» sont signalés par des panneaux très visibles, comme c'était le cas pour Magela Creek et ses environs.

«Nous avons des panneaux de mise en garde, avec des dessins de mâchoires de crocodiles et les phrases risque de crocodile, ne pas nager ici, ne pas entrer dans l'eau, écrites en grosses lettres», a indiqué une porte-parole. Selon CrocBITE, un fichier mondial des attaques de crocodiles destiné au grand public, aux biologistes et aux gestionnaires d'espaces naturels, si le garçon de 12 ans est bien décédé, il s'agira déjà de la quatorzième attaque mortelle dans le monde depuis le 1er janvier 2014. Cinq étaient l’œuvre de crocodiles marins.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion