Belgique – Un enseignant comparaît pour assassinats

Publié

BelgiqueUn enseignant comparaît pour assassinats

Un professeur belge est jugé depuis mardi pour avoir assassiné trois jeunes âgés de 18 à 22 ans, des drames qui avaient provoqué une forte émotion en Belgique.

Ronald Janssen, un père de famille de 40 ans qualifié d'«affable» par ses proches, avait été inculpé le 5 janvier 2010 après avoir avoué le double assassinat de sa voisine de 18 ans, Shana Appeltans, et de son fiancé de 22 ans, Kevin Paulus, dans la province de Limbourg (Flandre, nord-est). La crainte d'un nouveau tueur en série était alors apparue lorsqu'il avait reconnu être l'auteur du meurtre d'Annick Van Uytsel, 18 ans, en 2007. Cette jeune fille avait disparu en rentrant à vélo d'une soirée et son corps avait été retrouvé quelques jours plus tard dans un canal. Quelque 10 000 personnes avaient participé à une marche en son hommage.

Ronald Janssen, père séparé de deux filles, est également soupçonné de plusieurs viols et tentatives - une vingtaine selon certains médias - pour lesquels il pourrait être jugé en correctionnelle après son procès devant la cour d'assises de Tongres, prévu jusqu'au 21 octobre.

Il risque la perpétuité

Ce procès au fort retentissement en Belgique, devrait aborder les ratés de l'enquête policière sur le meurtre d'Annick Van Uytsel, qui auraient pu éviter le double assassinat de 2010, selon la presse. Le nom de Janssen, et son comportement bizarre avec les jeunes filles, avait en effet été cité dans le cadre de l'enquête mais sans être exploité, notamment en raison de rivalités et de manque de leadership dans les services de police. Ces défaillances avaient été ensuite pointées du doigt par la police des polices.

L'affaire Janssen a choqué la Belgique trois ans après la condamnation du pédophile Marc Dutroux à la perpétuité pour l'enlèvement et le viol de six fillettes et adolescentes dans les années 1990 et la mort de quatre d'entre elles. D'autant plus que l'enquête sur le pédophile de Charleroi (sud) avait déjà révélé les carences de la police et de la justice belges. Ronald Janssen, qui a refusé d'être filmé durant son procès, est passible de la réclusion à perpétuité.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion