A contre-courant – Un entraîneur français tacle le mythe Maradona

Publié

À contre-courantUn entraîneur français tacle le mythe Maradona

Invité à s’exprimer sur l’Argentin suite à son décès, Christian Gourcuff (Nantes) s’est opposé à l’idolâtrie qu’il suscite.

S’il loue le génie du joueur, Christian Gourcuff ne considère pas Diego Maradona comme un exemple.

S’il loue le génie du joueur, Christian Gourcuff ne considère pas Diego Maradona comme un exemple.

AFP

Depuis mercredi, la planète football s’est arrêtée de vivre. Le tragique décès de Diego Maradona a bouleversé les cœurs et entraîné une avalanche d’hommages inouïe. De Lionel Messi à Pelé en passant par Cristiano Ronaldo, Pep Guardiola, José Mourinho ou encore Marcelo Bielsa, toutes les plus grandes personnalités du ballon rond ont loué le génie du «Pibe de Oro». Idem au sein des effusions à sa mémoire, où l’infinie tristesse traduisait l’adoration extrême à son égard.

Toutefois, certains ne partagent pas cet engouement qui vire à la déification. C’est le cas, notamment, de Christian Gourcuff. Interrogé en conférence de presse sur l’héritage de Maradona, l’entraîneur de Nantes l’a qualifié de «joueur d’exception», mais porte de sérieuses réserves sur l’homme: «Je trouve un peu déplacé que, dès qu’une personne meurt, on lui trouve toutes les qualités. […] Je l’ai admiré, je l’ai vu évoluer dans ses meilleures années. Sur le plan technique, sur le plan de la virtuosité, c’était phénoménal. Après, sans doute c’était un chic type, je ne l’ai pas connu, mais il a eu une vie, quand même… qu’on ne peut pas citer en exemple. C’est pour ça qu’il faut relativiser. Ce n’est pas parce qu’il est décédé que c’est devenu tout de suite un exemple pour la jeunesse».

Un reproche que le technicien de 65 ans formule pareillement à propos de la fameuse «main de Dieu»: «Le but de la main qu’il marque, c’est une entrave à la morale, à l’éthique sportive. Considérer ça comme un exploit et la revendication en plus de la main de Dieu, j’ai trouvé ça terriblement déplacé. Il en a fait, des exploits, mais reprendre ça comme son fait d’arme principal, pour la morale, c’est terrible».

(L'essentiel)

Ton opinion