Usina 22/Luxembourg: Un festival à l’usine qui a déjà trouvé ses fans

Publié

Usina 22/LuxembourgUn festival à l’usine qui a déjà trouvé ses fans

DUDELANGE – Tornade musicale samedi, fête familiale dimanche toujours en rythme, le festival Usina22 à Dudelange, et son cadre industriel, a séduit pour sa première.

1 / 26

Vincent Lescaut/L'Essentiel

Vincent Lescaut

Vincent Lescaut

Un cadre hors du commun, au cœur de friches industrielles, une super tête d’affiche « Kings of Leon» et des milliers de spectateurs heureux de retrouver enfin l’ambiance de la musique en plein air: Usina22 a vécu samedi un coup d’envoi spectaculaire. Et les cinq scènes entourant le grand chapiteau rouge ont vibré.

Après la tempête de samedi soir, l’ambiance était plus calme et familiale dimanche après-midi. Et la fête était loin de s’arrêter à la musique avec une multitude d’activités et d’ateliers notamment pour les enfants. Culbuto géant, filet trampoline, show d’acrobaties à vélo et stand de glaces, le site NeiSchmelz avait des airs de fête foraine au charme désuet, un peu magique.

«On retrouve les gens qu'on connaît et on se fait de nouveaux amis»

Sous un soleil de plomb, certains profitaient des nombreux lieux pour se relaxer, toujours en musique. «Je ne suis pas venu pour un groupe en particulier mais parce que j'aime bien l'ambiance des petits festivals. On retrouve les gens qu'on connaît et on se fait de nouveaux amis», souriait Kevin, 18 ans, convaincu par la première de l’événement dudelangeois.

Carmen, 39 ans, était là avec sa petite Léonie, 6 ans, qui chantait sur une des petites scènes avec ses camarades, sous la supervision de la «Joffer» du conservatoire de Dudelange. L'enfant a encore le rose aux joues et les yeux qui brillent. «Elle avait un peu le trac mais elle est très fière de sa prestation. Maintenant», et comme les familles présentes ce dimanche après-midi, «on va faire un petit tour, boire un jus, et profiter des ateliers pour enfants».

Les bénévoles et les différents acteurs du festival étaient aussi séduits par l’expérience. Corrina, 23 ans, travaille sur le stand de restauration thaï. «On a eu énormément de clients samedi soir, mais les gens étaient super patients et gentils». Pas le temps d'aller voir un concert pour la jeune femme et ses collègues. «Mais on a entendu Kings of Leon de loin, c'était cool».

(Séverine Goffin)

Ton opinion

1 commentaire