Crise en Libye – Un fils de Kadhafi aurait été tué

Publié

Crise en LibyeUn fils de Kadhafi aurait été tué

Mouammar Kadhafi a survécu samedi soir à un raid de l'Otan à Tripoli dans lequel ont péri son plus jeune fils, Saïf al Arab, et trois de ses petits-enfants.

Des responsables libyens ont conduit des journalistes jusqu'à la maison visée, qui a été touchée par au moins trois missiles.

Le Guide et sa femme étaient dans la maison avec des amis et des proches» et est «sain et sauf», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Moussa Ibrahim, lors d'une conférence de presse. «L'attaque a provoqué la mort en martyr du frère Saif al-Arab (...) et celle de trois des petits-enfants du Guide», a ajouté le porte- parole.

«Le Guide lui-même est en bonne santé. Il n'a pas été blessé. Sa femme est également en bonne santé et n'a pas non plus été blessée, mais d'autres personnes l'ont été», a-t-il assuré. «La maison de Saif al-Arab Mouammar Kadhafi a été attaquée avec de puissants moyens. «Il s'agissait d'une opération visant à assassiner directement le dirigeant de ce pays», a-t-il accusé.

L'Otan n'a pas fait de commentaire et l'information n'a pu être confirmée de source indépendante. L'Alliance atlantique a pris fin mars le commandement des opérations militaires menées conformément à la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'Onu qui autorise le recours à la force en Libye pour protéger les populations civiles.

Joie à Benghazi

Le porte-parole avait accompagné au préalable la presse sur les lieux d'une habitation bombardée à Tripoli. Le toit était par endroits complètement troué. La résidence est située dans un quartier huppé de Tripoli. Saif al-Arab était âgé de 29 ans, a-t-il ajouté. Samedi soir, trois explosions avaient été entendues à Tripoli après un survol d'avions de l'Otan.

A Benghazi, fief de l'insurrection libyenne, des tirs de joie ont retenti peu après l'annonce à Tripoli de ce décès, a constaté un journaliste. Sur le boulevard du front de mer, des voitures roulaient en klaxonnant alors que le ciel était illuminé par des balles traçantes et des tirs de roquettes.

Mouammar Kadhafi avait répété samedi dans la journée qu'il ne renoncerait pas au pouvoir. L'Otan a rejeté son appel à négocier pour mettre fin au conflit qui ensanglante la Libye depuis près de trois mois.

(L'essentiel Online/ats)

Ton opinion