Rock um Knuedler – Un final coloré avec Marlon Roudette

Publié

Rock um KnuedlerUn final coloré avec Marlon Roudette

LUXEMBOURG - Le chanteur anglais a conclu en beauté la 26e édition du festival luxembourgeois, Rock um Knuedler, dimanche soir.

Marlon Roudette est un showman, qui aime aller chercher son public. «J'adore votre façon de bouger» se moquait-il gentiment, avant de lancer «Body Language». Ce morceau illustrait bien le groove délicat du Britannique. Inclassable, ce dernier mélange pop, soul, électro ou reggae. Ses ballades fédératrices, comme «New Age», ont aussi bâti sa réputation. Sans oublier l'incontournable hit «When the Beat Drops Out», qui faisait toujours son effet.

Juste avant, Fox avait livré un set fort convaincant. Le sextette luxembourgeois soufflait un vent d'Amérique sur le Knuedler. Son rock puissant et héroïque était doublé d'une imparable finesse pop et d'un sens de la mélodie. Le leader Jimmy trouvait même le moyen de se faire porter par la foule.

Rock féminin à l'honneur

Un peu plus tôt, Daniel Balthasar et son groupe avaient offert leurs arrangements soignés, avec clavier et le violoncelle. Avec sa pop-folk, le Luxembourgeois, qui prépare son nouvel album, oscillait entre refrains accrocheurs et morceaux calmes et aériens.

En fin d'après-midi, la Lion Stage avait mis le rock féminin à l'honneur. Emmené par sa chanteuse Romy, Birdbones déployait une pop-rock énergique et mélodique. De son côté, Go By Brooks dévoilait un rock mélancolique. Accompagnée par un piano ou par l'ensemble des musiciens, la chanteuse/guitariste Laetitia Koener naviguait entre calme et tempête.

(Cédric Botzung/L'essentiel)

Ton opinion