Exit07 – Un final fait de danse et de sueur pour le RIFF

Publié

Exit07Un final fait de danse et de sueur pour le RIFF

LUXEMBOURG - Le discours antinationaliste de Dubioza Kolektiv a une résonance particulière auprès de la jeunesse de l'ex-Yougoslavie.

Une fois sorti des Balkans, reste l'énergie. Et c'est déjà énorme! Samedi, après les mardis cuisine-ciné, le Rocking integration on futuristic festival s'est clôturé sur quatre concerts pour autant de pays. Les jeunes organisateurs du RIFF entendaient décloisonner les communautés.

Pari gagné, le public a chanté en chœur en luxembourgeois, portugais, serbo-croate… Le dub gros bras des Bosniens l'a maintenu en ébullition. Mais la sauce avait déjà pris. Après le chant superbe de la Belge Marjan Debaene, les locaux de Los duenos del ska ont mis le feu, suivis des Portugais de Katharsis. Une soirée faite de danse et de sueur.

Séverine Goffin

Ton opinion