«Schueberfouer» – Un gagne-pain pas comme les autres

Publié

«Schueberfouer»Un gagne-pain pas comme les autres

LUXEMBOURG - Elizabet, 22 ans, a profité de la Fouer pour se faire un peu d'argent et savourer une ambiance bien à part.

La Schueberfouer version 2012, c'est bien terminé! Pour les travailleurs de l'ombre, l'heure des comptes a sonné. C'est notamment le cas d'Elizabet Ilieva, étudiante de 22 ans à l'Uni. La jeune fille a profité de ces trois semaines pour s'assurer une paie qui devrait dépasser les 2 100 euros, pourboires compris. Une rémunération glanée au prix d'une présence continue sur son lieu de travail, un restaurant de la Fouer: «J'ai travaillé tous les jours, soit un total de 52 heures par semaine. Mais je ne me plains pas. D'autres étudiants faisaient chaque jour 10h-1h du matin!», explique la jeune fille.

Visiblement enchantée de sa troisième saison en tant que serveuse à la Schueberfouer, la Luxembourgeoise insiste sur la plus-value de ce job pas vraiment comme les autres. «Le temps de la foire, c'est le meilleur! Après le travail, nous nous retrouvons entre employés autour des différents stands. La Schueberfouer est un véritable petit village. Ces trois semaines sont également l'occasion de recroiser toutes nos connaissances», détaille-t-elle.

En attendant sa rentrée universitaire, le 18 septembre, l'étudiante en littérature allemande profitera de son argent durement gagné pour partir en vacances à Londres ou Berlin, ainsi que pour s'acheter un animal domestique plutôt original: un python royal!

Thomas Holzer

Ton opinion