Au Venezuela – Un grand baron de la drogue sous les verrous

Publié

Au VenezuelaUn grand baron de la drogue sous les verrous

Daniel Barrera, dit «Loco Barrera», a été arrêté mardi au Venezuela au cours d'une opération spéciale menée avec le concours d'agents américains et britanniques.

Les agents de la CIA et du M-I 6, ainsi que les forces de police du Venezuela, ont participé activement à l'arrestation de Daniel Barrera.

Les agents de la CIA et du M-I 6, ainsi que les forces de police du Venezuela, ont participé activement à l'arrestation de Daniel Barrera.

EPA

L'un des narcotrafiquants les plus recherchés de Colombie a été capturé mardi au Venezuela avec l'aide de Caracas et des services de renseignement britanniques et américains, a annoncé le président colombien. Daniel Barrera, dit «Loco Barrera» («Barrera le fou»), a été capturé à San Cristobal, près de la frontière colombienne.

Il a été pris lors d'une opération dirigée de Washington par un général de la police colombienne, a précisé Juan Manuel Santos à la télévision. «Loco Barrera était peut-être le chef de gang le plus recherché des temps récents. Il a passé vingt ans à faire du mal à la Colombie et au monde, tous les types de crimes, des alliances perverses avec les paramilitaires, avec les Farc (la rébellion marxiste)», a ajouté le chef de l'État. Juan Manuel Santos, qui entretient depuis son arrivée au pouvoir en 2010 de bonnes relations avec le président vénézuélien Hugo Chavez, a remercié Caracas pour son aide.

Plus de 900 tonnes de drogues déjà acheminées aux États-Unis

Originaire de Cali (sud-ouest), ex fief des grands cartels colombiens des années 80-90, dont l'activité a été reprise par des bandes criminelles issues notamment des rangs paramilitaires, Daniel Barrera était spécialisé dans le trafic de cocaïne vers les États-Unis. Une récompense de cinq millions de dollars était offerte par les États-Unis pour sa capture, et de 2,7 millions par la Colombie.

La quantité totale de cocaïne acheminée par son organisation aux États-Unis et en Europe est estimée à plus de 900 tonnes. Au cours des dernières années, la plupart des grands barons de la drogue colombiens ont été arrêtés, dont certains déjà au Venezuela, avant d'être extradés aux États-Unis.

(L'essentiel Online/ats/afp)

Ton opinion