Contrôles au Luxembourg – «Un GSM au volant, c'est comme fermer les yeux»

Publié

Contrôles au Luxembourg«Un GSM au volant, c'est comme fermer les yeux»

LUXEMBOURG - La police mène une campagne de prévention et de répression tout au long de cette semaine pour prévenir les automobilistes des dangers du smartphone au volant.

Qui n’a jamais consulté longuement son smartphone au volant? Depuis quelques années, ce geste est devenu banal pour tous les automobilistes et, pourtant, son caractère dangereux est de plus en plus souligné lors des campagnes de sécurité routière!

«Utiliser son smartphone en conduisant, c’est comme fermer les yeux au volant», regrette André Schaack, commissaire en chef du service de circulation et de sécurité routière. «Quand on roule à 50 km/heure en consultant son smartphone pendant une seule seconde, on va rouler sur 14 mètres sans avoir d’influence sur son propre comportement au volant. Si un enfant traverse la route, on ne le verra même pas... et on n’aura même pas les moyens de penser à freiner».

«De pire en pire»

Par le passé, les trois premiers facteurs d’accident étaient la vitesse, l’alcool et le non-port de la ceinture de sécurité. «Mais depuis peu, la distraction est venue prendre sa place dans ce top 3», indique André Schaack. «Certaines études vont jusqu’à affirmer que c’est devenu la première cause des accidents routiers. D’année en année, on a l’impression que c’est de mal en pis, car auparavant le GSM ne servait qu’à téléphoner. Aujourd’hui, l’usage a évolué avec une consultation accrue des réseaux sociaux, par exemple, et c’est extrêmement dangereux».

D’autres études indiquent encore que l’usage des smartphones augmente même au volant durant les temps de midi et en fin de journée. Et la police grand-ducale de rappeler que lorsqu’un véhicule est en mouvement, même dans un embouteillage, c’est strictement interdit. «L’usage illicite du portable est sanctionné d’une amende 145 euros», rappelle André Schaack. «Cette sanction est une contravention grave et il y a un retrait de deux points sur le permis de conduire».


(Frédéric Lambert/L’essentiel)

Huit infractions mercredi matin

Dans le cadre de cette semaine de prévention, la police a mené un contrôle entre le centre-ville et la gare de Luxembourg, sur la N50. En une heure, 8 infractions ont été constatées. Trois conducteurs avaient le téléphone au volant et deux roulaient sans ceinture. Tous ont écopé de 145 euros d'amende et ont perdu deux points. Les trois conducteurs qui n'avaient pas tous les papiers de la voiture paieront 24 euros.

Ton opinion