Manifestation violente – Un handicapé porte plainte contre la police

Publié

Manifestation violenteUn handicapé porte plainte contre la police

Il fait partie des quarante plaintes qui ont été déposées pour mauvais traitements par la police lors de la manifestation estudiantine de jeudi.

Ces plaintes ont été présentées à l'IPCC, la Commission indépendante chargée de ce type d'enquête. Elles concernent notamment le cas d'Alfie Meadows, un étudiant qui a dû être hospitalisé pour une «blessure grave à la tête» après avoir été frappé par une matraque, a précisé l'IPCC dans un communiqué.

Scotland Yard a par ailleurs indiqué qu'une enquête interne de la police était en cours après la diffusion d'images qui ont choqué l'opinion publique britannique, et qui montrent un paralytique que des policiers extraient de son fauteuil roulant avant de le traîner au sol lors de la manifestation.

Plus de 180 arrestations

«Je ne peux en aucune manière être considéré comme une menace physique, alors que je suis assis dans ma chaise roulante à ne rien faire», a déclaré sur la BBC Jody McIntyre, qui souffre d'infirmité motrice cérébrale. Le jeune homme n'a pas déposé plainte auprès de la commission, qui ne peut donc pas lancer d'enquête indépendante à son propos, mais une enquête interne est en cours au sein de la police.

Mardi après-midi, quelques dizaines de personnes ont manifesté devant le siège de Scotland Yard à Londres pour dénoncer les violences policières. La police britannique a par ailleurs annoncé mardi avoir procédé à plus de 180 interpellations lors des manifestations estudiantines contre la hausse des droits universitaires organisées depuis mi-novembre et qui ont dégénéré à plusieurs reprises.

Ces protestations, et surtout la dernière organisée jeudi à Londres, avaient été le théâtre d'affrontements entre la police et les manifestants. La semaine dernière, plus d'une cinquantaine de personnes avaient été blessées, et la voiture du prince Charles et de son épouse Camilla attaquée.

Vidéo du Guardian montrant un paralytique que des policiers extraient de son fauteuil roulant avant de le traîner au sol






(L'essentiel Online/AFP)

Mardi soir, la Chambre des Lords, la chambre haute du parlement britannique, étudiait le projet de loi qui prévoit d'au moins doubler les frais universitaires d'ici 2012. Le texte avait été adopté en première lecture jeudi par les députés.

Ton opinion