Essai auto – Un Hyundai Tucson restylé pour sa mi-carrière

Publié

Essai autoUn Hyundai Tucson restylé pour sa mi-carrière

Produit phare du sud-coréen Hyundai, le SUV Tucson a reçu de nouveaux moteurs et un look plus tendance pour son restylage de mi-carrière.

Pour son restylage de mi-carrière, le Tucson revoit sa calandre et ses phares, mais s'offre surtout un 1.6 diesel inédit avec 136 ch.

Pour son restylage de mi-carrière, le Tucson revoit sa calandre et ses phares, mais s'offre surtout un 1.6 diesel inédit avec 136 ch.

Derniers systèmes avancés d’assistance à la conduite, nouveaux groupes motopropulseurs améliorés, design plus accrocheur, le Tucson 2018 veut garder sa place. Celle de voiture la plus vendue de Hyundai en Europe depuis son lancement en 2015.

Pour son restylage de mi-carrière, le Tucson a revu sa palette de diesels, avec l’arrivée d’une hybridation légère 48 volts sur le gros 2.0 CRDi de 185 ch et surtout un tout nouveau 1.6 CRDi de type Smart-stream. Un moteur disponible en deux versions, 115 et 136 ch. Côté habitabilité, ce Tucson restylé s’apprécie aux places arrière, où l’espace ne manque pas. Pour une fois, la place centrale, moins large que les autres, n’est pas une punition. Et il sait faire apprécier ses sièges avant chauffants l'hiver (comme son volant d'ailleurs) ou ventilés l'été.

Plus confortable que dynamique

Les nouvelles évolutions esthétiques extérieures se caractérisent par l’adoption d’une toute nouvelle calandre, déjà vue sur l’i30 et sur le Kona. Sur la face avant, le nouveau bouclier arbore de nouveaux blocs optiques à feux LED. À l’arrière, le bouclier redessiné est doté d’une nouvelle signature lumineuse et de doubles pots d’échappement.

Sur notre modèle d'essai, la boîte auto à double embrayage et sept rapports s'est révélée réactive et bien gérée, servant parfaitement ce moteur plutôt silencieux et pas très gourmand. Preuve que le diesel a encore de beaux jours devant lui même si, bien entendu, Hyundai a développé deux 1.6 litre essence de 132 et 177 ch. En freinage, en courbe ou en accélération, ses plus de 1 500 kg sur la balance se font sentir. Comportement placide, direction sans grande consistance, ce SUV de bonne taille ne permet logiquement pas de vivre de grandes sensations à son volant. Mais ce n'est pas, après tout, ce qu'on recherche en l'achetant. Plus confortable que dynamique, ce Tucson remplit pourtant parfaitement son rôle de «routier».

(Denis Berche/L'essentiel)

Les Plus...

Diesel plutôt performant

Boîte de vitesses réactive

Écran tactile bien pensé

Habitacle toujours spacieux

... et les moins

Comportement trop neutre

Quelques plastiques durs

FICHE TECHNIQUE

Modèle essayé: Hyundai Tucson 1.6 CRDi 136ch 4WD DCT-7

Moteur: 4 cylindres en ligne, Turbo, de 1 598 cm3

Couple: 320 Nm à 2 000 tr/min

Boîte: automatique à sept rapports avec double embrayage

0 à 100 km/h: 12 s

Vitesse maxi: 180 km/h

Dimensions: 4,48 m de long; 1,85 m de large; 1,65 m de haut

Empattement: 2,67 m

Volume de coffre: mini 513 litres; maxi 1 503 litres

Poids: 1 601 kg

Émissions de CO2: 123 g/km

Conso.: mixte 4,7 litres aux 100 km

Tarif du modèle: 41 649 euros

Ton opinion