Au Luxembourg: Un Ironman couru en pleine canicule
Publié

Au LuxembourgUn Ironman couru en pleine canicule

L'Ironman de Remich s'est couru dans des conditions rendues très difficiles par la chaleur, ce dimanche.

Beaucoup de concurrents ont dû être pris en charge, suite à des coups de chaud.

Beaucoup de concurrents ont dû être pris en charge, suite à des coups de chaud.

Editpress

La chaleur était déjà étouffante quand le départ a été donné à 8h45, dimanche, à Remich. Au cours de la journée, le thermomètre a allègrement dépassé les 30°C sur le parcours du semi-Ironman Luxembourg-Région Moselle et certains des 2 500 engagés ont vécu un véritable calvaire pendant les 1,9 km de nage dans la Moselle, 90 km de vélo et 21,1 km de course à pied.

Le nombre d’abandons a été bien plus élevé que les années précédentes, alors que les derniers arrivés ont franchi la ligne en fin d’après-midi, après plus de sept heures d’efforts sous la canicule. Malgré les prévisions météo, le départ de la course n’a pas pu être avancé, la neutralisation des routes étant organisée bien plus longtemps en amont.

Adrien Rossignon pris en charge

Si beaucoup de concurrents ont dû être pris en charge, suite à des coups de chaud, «il n’y a pas eu de cas grave, rapporte Christian Krombach, président de la Fédération luxembourgeoise de triathlon. Les participants sont tous des gens très entraînés, pas comme sur un marathon par exemple».

Ils ont tout de même beaucoup souffert sur un parcours asphalté presque dépourvu d’ombre et dans une Moselle à 23°C. De nombreux participants se sont plaints du faible nombre de points de ravitaillement, souvent espacés de 5 km.

La Britannique Emma Palant-Browne, victorieuse de la course professionnelle, a passé la ligne, épuisée, en 4 h 17’43’’. Le premier Luxembourgeois, Adrien Rossignon, a dû être pris en charge pendant une demi-heure après son arrivée, 28’ derrière le vainqueur néerlandais, Vincent Bonninga.

(Tom Vergez)

Ton opinion

5 commentaires