Etude: Un jour de télétravail par semaine, le quota idéal au Luxembourg?

Publié

ÉtudeUn jour de télétravail par semaine, le quota idéal au Luxembourg?

LUXEMBOURG - Les travailleurs du Grand-Duché ont besoin d’un jour de télétravail par semaine, selon une étude du spécialiste en conseil immobilier JLL, dévoilée mercredi.

Le baromètre 2022 sur les préférences des salariés au Luxembourg, réalisé par JLL, révèle mercredi que le travail hybride a atteint un niveau optimal en 2022, avec une moyenne d’un jour par semaine de télétravail. Si c’est nettement en dessous des moyennes de l’Allemagne (2,3 jours de télétravail par semaine) et de la France (1,4 jour par semaine), c’est un niveau qui satisfait les travailleurs du Luxembourg, selon les résultats exprimés par les personnes sondées.

Deux raisons expliquent cette différence. Les règles assouplies mises en place au Luxembourg pendant les différents épisodes de confinement ont facilité la notion de retour au bureau des salariés et le cadre fiscal a limité le télétravail des travailleurs frontaliers. «L’étude montre qu’au-delà de ce quota, il y a un décrochage. Cela a un impact sur la performance, le sentiment d’appartenance à l’entreprise et sur le sentiment d’isolement», explique Emma Rekik, qui a présenté les résultats de l’étude pour JLL.

«Le bureau ne peut pas disparaître»

Par ailleurs, 43% des travailleurs interrogés ont déclaré se sentir plus productifs en télétravail, quand 45% estimaient être autant productifs et 12% moins productifs. Seuls 39% des travailleurs sondés estiment que le bureau est le meilleur endroit pour travailler et 18% envisagent de démissionner au cours de l’année.

L'étude montre toutefois que si la flexibilité du travail est aujourd’hui un critère établi et non négociable pour les travailleurs, prester sur le lieu de travail reste important. Ainsi, 15% des personnes interrogées se sentent isolées en télétravail quand 57% regrettent le manque d’interactions à distance.

«On est convaincu que le bureau ne peut pas disparaître. Il est et il restera central. On attend que l’espace de travail soit réinventé pour offrir au travailleur qui revient au bureau ce qui lui manque à distance, mais aussi pour le motiver», ajoute Emna Rekik.

Pas d'extension du télétravail en vue

Il n'est pas possible à l'heure actuelle de proposer deux jours de télétravail à tous les salariés, y compris les frontaliers, ont indiqué mercredi les députés aux pétitionnaires réclamant une telle mesure. Leur proposition avait recueilli près de 14 000 paraphes.

Mais l'idée se heurte aux conventions fiscales bilatérales avec les pays de résidence des travailleurs frontaliers, ainsi qu'à l'obligation de 75 % de présence dans un pays pour bénéficier de sa sécurité sociale. Sur ce dernier point, «il ne faut pas se faire d'illusions, ce texte ne sera pas réformé au niveau européen», glisse le député écologiste Charles Margue. Le dossier n'a donc pas avancé.

Quelle est la dose idéale de télétravail, pour vous?

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

(yb)

Ton opinion

58 commentaires