Mobilité au Luxembourg – Un locataire peut-il installer une borne à la maison?

Publié

Mobilité au LuxembourgUn locataire peut-il installer une borne à la maison?

LUXEMBOURG - Un locataire peut prétendre à l'installation d'un point de charge pour une voiture électrique. À condition d'avoir l'accord de son propriétaire.

Les locataires sont aussi éligibles au régime d'aide pour l'installation des bornes de recharge.

Les locataires sont aussi éligibles au régime d'aide pour l'installation des bornes de recharge.

AFP

Le chargement d'une voiture électrique est plus intéressant à son domicile. Cela coûte en effet moins cher que sur une borne publique.

Mais les locataires peuvent-ils aussi prétendre à l'installation d'un point de charge chez eux? Cela est possible, répondent Claude Turmes, le ministre de l'Énergie, et Henri Kox, le ministre du Logement. «Un locataire est en droit de demander une autorisation pour l’installation d’un point de charge pour voiture électrique à son propriétaire, précisent-ils. L’installation effective dépend cependant de l’accord du propriétaire».

«Dans l'intérêt du propriétaire»

Si le propriétaire donne son feu vert, qu'en est-il de la prise en charge des frais? Les autorités rappellent que les frais engagés pour la consommation d'énergie sont à la charge des locataires (loi de 2006 sur le bail à usage d'habitation). À ce titre, un locataire est éligible au régime d'aide pour les bornes de recharge. Il peut ainsi se faire rembourser à hauteur de 50% (jusqu'à 1 200 euros) l'installation d'un à trois emplacements pour une borne intelligente, selon le programme «Clever Lueden».

Mais que faire si le propriétaire ne donne pas l'autorisation au locataire? «Il faut souligner qu’il est dans l’intérêt du propriétaire de valoriser et consolider son bien immobilier par l’installation de bornes de charge», soulignent Henri Kox et Claude Turmes, qui précisent que le gouvernement prévoit des adaptations législatives pour simplifier l'accès à l'éléctromobilité des ménages locataires.

«L’introduction d’un fonds de travaux dans les copropriétés (projet de loi n°7763) poursuit ce but», notent-ils. À l’heure actuelle, l’installation de points de charge pour véhicules électriques dans des copropriétés peut être décidée à la majorité des membres du syndicat de la copropriété représentant au moins les trois quarts des voix. Le projet de loi vise à adapter cette disposition, afin de permettre au syndicat de la copropriété de réaliser les travaux d’infrastructures dans les parties communes, en préparation pour l’installation de gaines techniques, suite à une décision par la majorité de tous les copropriétaires. Les coûts pour les travaux d’installation des bornes électriques seront éligibles au fonds de travaux.

(ol/L'essentiel)

Quid des propriétaires de logements abordables?

Le gouvernement indique que les propriétaires de logements destinés à la vente abordable sont «bien évidemment» libres d’installer des points de charge et peuvent bénéficier à cet effet des aides.

À noter que tous les ensembles résidentiels en cours ou à venir réalisés par les promoteurs publics prévoient des emplacements équipés pour accueillir ultérieurement un dispositif de charge pour véhicules électriques ou véhicules hybrides rechargeables.

A titre d’exemple, les parkings centraux développés sur le site de Elmen prévoient la possibilité d’installer jusqu’à 100 bornes électriques par parking, en fonction de la demande de la part des résidents de la cité.

Ton opinion