Football – Un Luxembourg sans pression face à la France

Publié

FootballUn Luxembourg sans pression face à la France

Comme à l’aller (1-3), le Luxembourg voudra résister le plus longtemps possible à la France, dimanche soir, à Toulouse (20 h 45).

Luxembourg's players jog during a training session at the Municipal Stadium in Toulouse, southern France, on September  2,  2017, on the eve of their FIFA World Cup 2018 qualifying football match against France.  / AFP PHOTO / FRANCK FIFE

Luxembourg's players jog during a training session at the Municipal Stadium in Toulouse, southern France, on September 2, 2017, on the eve of their FIFA World Cup 2018 qualifying football match against France. / AFP PHOTO / FRANCK FIFE

AFP/Franck Fife

Après la démonstration face aux Pays-bas (4-0), Toulouse espère un nouveau festival offensif, dimanche soir, face au Luxembourg. « On veut faire plaisir » aux 33 000 spectateurs du Stadium a ainsi prévenu le gardien de l’équipe de France Hugo Lloris, tandis que Didier Deschamps veut « respecter le Luxembourg en gagnant et étant efficace ».

Depuis jeudi soir, les deux formations ont beaucoup moins la pression. La France s’est fortement rapprochée du Mondial 2018 et le Luxembourg a enfin décroché sa première victoire dans le groupe A des éliminatoires du Mondial 2018. Alors, malgré la dernière place, «on peut considérer que nous avons réussi notre campagne. Quatre points dans un groupe aussi difficile, c’est une belle performance. Mais il reste trois matchs et nous allons essayer de faire un peu mieux » a expliqué Luc Holtz.

Pas le choix des armes

Face à l’armada des Bleus, le sélectionneur luxembourgeois ne s’attend pas à un miracle. Il promet simplement que « malgré tout le respect que nous avons pour cette équipe de France, nous n’avons pas peur. Nous allons essayer de faire de notre mieux ». Luc Holtz précise aussi que si « la France a d’énormes qualités, elle a aussi quelques failles, comme toutes les équipes. Alors si on peut marquer un ou deux buts, on ne va pas s’en priver ». Son homologue Didier Deschamps pourrait choisir de faire un peu tourner son effectif, notamment en attaque, où Kylian Mbappé pourrait retrouver une place de titulaire.

Le Luxembourg, lui, n’a pas vraiment le choix des armes et une grande partie du onze vainqueur du Belarus, jeudi, sera reconduit. Les retours de suspension de Kiki Martins et Kevin Malget devraient néanmoins apporter un peu de fraicheur physique à une équipe qui pourrait être émoussée par la débauche d’énergie de jeudi.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion