Football - Mondial 2018 – Un Luxembourg très jeune face au Belarus

Publié

Football - Mondial 2018Un Luxembourg très jeune face au Belarus

Après la défaite face à la Suède (0-1), le Luxembourg s’est envolé pour Minsk pour affronter ce lundi soir le Belarus.

Le jeune Luxembourgeois Dirk  Carlson, l18 ans, au duel face au Suédois Jimmy Durmaz, rêve de devenir pro.

Le jeune Luxembourgeois Dirk Carlson, l18 ans, au duel face au Suédois Jimmy Durmaz, rêve de devenir pro.

Geert Vanden Wijngaert

Ce match, les dirigeants de la FLF l’avaient coché depuis longtemps. Dans un groupe A très compliqué, le Belarus était la sélection contre laquelle le Luxembourg se devait «d’obtenir des résultats». Deux défaites plus tard, face à la Bulgarie (4-3) et la Suède (0-1), les discours sont moins catégoriques. «Si nous avions été au complet, cela aurait été différent, mais là, le Belarus est archifavori», s’est évertué à répéter Luc Holtz, depuis samedi.

Avec son championnat de faible niveau et son effectif sans stars, hormis le vieillissant Aleksander Hleb, le Belarus n’a rien d’un ogre. Et si l’équipe s’est montrée accrocheuse face à la France (0-0), avant de s’écrouler face aux Pays-Bas (4-1), contre le Luxembourg, elle devra jouer. Ce qui n’est pas son fort.

Les craintes de Luc Holtz se situent au niveau de son propre effectif. Déjà privé des expérimentés Chanot, Gerson et Bensi, le sélectionneur doit aussi composer sans Malget, exclu vendredi. Sous la grisaille de Minsk, il n’a eu que deux entraînements pour repenser sa défense.

Le rajeunissement forcé de l’équipe se poursuit donc face au Belarus. «Ça tombe bien, les jeunes de 18 et 19 ans récupèrent très vite», ajoute Holtz avec malice. «Il faudra se battre et être courageux», conclut le sélectionneur.

(De notre envoyé spécial à Minsk, Philippe Di Filippo/L'essentiel)

Ton opinion