Président du GLAE – Un Luxembourgeois bientôt dans l'espace?
Publié

Président du GLAEUn Luxembourgeois bientôt dans l'espace?

LUXEMBOURG - Yves Elsen, le président du Groupement luxembourgeois de l'aéronautique et de l'espace (GLAE), est l'invité de la «Story» de «L'essentiel Radio» toute la semaine.

 Yves Elsen préside le Groupement luxembourgeois de l'aéronautique et de l'espace (GLAE).

Yves Elsen préside le Groupement luxembourgeois de l'aéronautique et de l'espace (GLAE).

Épisode 5 - La séquence du 28 janvier

Fondé en 2005, un an après l'adhésion du Luxembourg comme État membre de l'Agence spatiale européenne (ESA), le GLAE est composé d'entreprises privées luxembourgeoises et constitue un point de contact entre l'agence spatiale luxembourgeoise et l'industrie.

C'est notamment sous son impulsion et celle de l'agence spatiale luxembourgeoise, que l'Université du Luxembourg a lancé en 2019 un master interdisciplinaire dans le domaine de l'espace, destiné à former de la main-d'œuvre qualifiée pour répondre aux besoins du secteur.

Y aura-t-il bientôt un Luxembourgeois dans l'espace? La question a été posée à Yves Elsen, président du Groupement luxembourgeois de l'aéronautique et de l'espace (GLAE).

«Cela va arriver dans les années à venir, pour plusieurs raisons. Un Luxembourgeois est sur la liste des passagers de Virgin Galactic, et je sais qu'il y a eu beaucoup de candidatures luxembourgeoises pour devenir astronaute au sein de l'agence spatiale européenne», assure-t-il.

La société britannique Virgin Galactic, qui a déjà vendu 600 billets compris entre 200 000 et 250 000 dollars, a remis en vente l'été dernier des billets à 450 000 dollars. Le premier vol pourrait avoir lieu au troisième trimeste de 2022.

«Un film que j'ai vu quand j'étais jeune»

Épisode 4 - La séquence du 27 janvier

La société Hitec, que dirige Yves Elsen, a développé en partenariat avec SES (Société européenne des Satellites) et Luxembourg Air Rescue la plateforme Emergency.lu.

Il s'agit d'un système de communication mobile par satellite déployé par le gouvernement luxembourgeois en faveur des agences de l'ONU, pour permettre en 48 heures de rétablir les réseaux de communication, en cas de catastrophe naturelle, afin d'organiser les aides humanitaires, dans les régions touchées.

Fondée en 2010, la plateforme se trouve sous l'égide du ministère de la Coopération et de l'Action humanitaire, et est gérée par l'ONU. Lors du séisme en Haïti, au mois d'août 2021, le Luxembourg a ainsi envoyé trois systèmes de communication par satellite.

«J'aime la mélodie et les textes»

Épisode 3 - La séquence du 26 janvier

En novembre 2021, le Luxembourg a accueilli la quatrième édition de la conférence «NewSpace Europe», qui a réuni à l'Université du Luxembourg de nombreux acteurs du domaine spatial, comme des start-up, des agences spatiales, des investisseurs et des dirigeants d'entreprises relevant de la nouvelle économie de l'espace.

Mais parmi les 500 participants, le directeur de l'Agence spatiale européenne, Josef Aschbacher, était l'un des orateurs phares de l'événement. «Il a été plein de louanges envers le Luxembourg, qu'il a qualifié de puissance spatiale, pour un petit pays de 2 500 km²» rappelle Yves Elsen, président du Groupement luxembourgeois de l'aéronautique et de l'espace (GLAE).

«Un grand musicien italien»

Épisode 2 - La séquence du 25 janvier

Président du Groupement luxembourgeois de l'aéronautique et de l'espace (GLAE), Yves Elsen dirige également l'entreprise Hitec, fondée en février 1986, dans un garage de Junglinster, dans un contexte de diversification économique du pays.

Une société axée sur les compétences de l'ingénierie et de la physique, qui propose aujourd’hui des solutions dans divers domaines. «On a démarré avec la conception et la construction d'équipements pour les laboratoires mesurant les propriétés physiques du noir de carbone», précise-t-il.

Le noir de carbone est un additif utilisé dans le caoutchouc pour rigidifier les pneumatiques. Les produits de la société Hitec sont aujourd’hui exportés dans le monde entier et sa production, basée à Luxembourg, est un motif de fierté pour Yves Elsen. «On est fier du "Made in Luxembourg". Le Luxembourg est un petit pays parmi les grands».

«Un titre mélodique qui me détend et qui me rappelle les États-Unis»

Épisode 1 - La séquence du 24 janvier

Âgé de 63 ans, Yves Elsen préside le Groupement luxembourgeois de l'aéronautique et de l'espace (GLAE), une organisation créée en 2005. Ingénieur de formation, passé par la Suisse, la France, et la Belgique, il a rejoint en 1986 la société européenne des satellites (SES), en plein lancement.

«SES est une merveilleuse histoire qui a posé les fondations de l'activité spatiale du Grand-Duché», précise celui qui dirige aujourd'hui l'entreprise Hitec, spécialisée dans l'innovation et la technologie de pointe pour des domaines variés. Ce dernier regarde avec fierté le développement du domaine spatial au Luxembourg.

«Aujourd'hui, on nous envie partout dans le monde parce que le Luxembourg a démarré dans l'espace par la voie commerciale, qui est aujourd'hui la voie à suivre pour conquérir l'espace». Selon lui, la présence du Luxembourg dans le secteur spatial, aux côtés de grandes nations comme la Chine, la Russie, ou les États-Unis, est fondamentale pour l'avenir du pays.

«Une chanson qui me rappelle ma jeunesse»

La «Story»

Comment retrouver l'émission de Jean-Luc Bertrand?

L'essentiel Radio: Du lundi au vendredi à trois reprises durant la journée (9h40 / 15h20 / 18h20).

lessentiel.lu: Un nouvel épisode est ajouté à l'article de la semaine du lundi au vendredi.

Archive Web: Dans notre dossier vous trouverez les anciennes storys.

L'essentiel: Le meilleur de la semaine est à retrouver dans notre journal de vendredi.

(L'essentiel)

Ton opinion