Initiative au Luxembourg – Un magazine en trois langues pour s'intégrer

Publié

Initiative au LuxembourgUn magazine en trois langues pour s'intégrer

LUXEMBOURG - Le magazine «Move Together» sera édité en arabe, français et anglais et distribué, notamment, auprès des réfugiés et demandeurs d’asile.

«C’est une aventure ! Nous n’avions jamais édité de magazine», se réjouit Aurélia Pattou, chef de projets Mouvement pour l’égalité des chances (MEC) asbl. Celui-ci lance ce jeudi soir «Move Together», un magazine trilingue en français, anglais et arabe destiné, notamment, aux réfugiés arrivés au Luxembourg. «On leur demande d’apprendre les langues, mais ce n’est pas facile et cela prend du temps. Et ils ont besoin d’avoir accès à l’information. L’intégration doit passer par ça et par la communication», explique Aurélia Pattou, du MEC.

Une journaliste irakienne, Ennas el Shareefi, rédige les articles et des bénévoles les traduisent. «Move Together», qui reprend notamment les informations utiles à la vie courante des réfugiés, a pour le moment été imprimé à 2 000 exemplaires, avec le soutien financier de l’Œuvre de secours Grande-Duchesse Charlotte. Il sera distribué auprès de l’OLAI, dans les foyers, les offices sociaux...

«Des articles sur la culture luxembourgeoise»

«On ne va sans doute pas se limiter à 2 000, vu la demande. Il y avait une attente», affirme Aurélia Pattou. Financé pour trois ans, le magazine sera édité trimestriellement. Chaque numéro comprendra un dossier central (les fêtes de fin d’année pour cette première édition) et diverses rubriques, avec notamment des associations qui se présentent. «Nous voulons donner un accès à l’information utile, tout en proposant des articles sur la culture luxembourgeoise», précise Aurélia Pattou.

Qui plus est, les textes dans chacune des langues seront côte à côte. «Ils liront d’abord dans leur langue maternelle, mais peut-être qu’ensuite ils auront la curiosité de regarder comment les choses s’écrivent en français et en anglais…» Encore un bon moyen de progresser en langues et de faciliter l’intégration des nouveaux arrivants.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Ton opinion