Publié

RachatUn mastodonte de l'information financière

Bruxelles a autorisé, mercredi, le rachat pour 27 milliards de dollars du fournisseur américain de données financières Refinitiv par le London Stock Exchange (LSE).

Ensemble, le LSE et Refinitiv auront un chiffre d'affaires d'environ 6 milliards de dollars.

Ensemble, le LSE et Refinitiv auront un chiffre d'affaires d'environ 6 milliards de dollars.

Avec cette acquisition d'un groupe plus gros que lui, le LSE va changer de dimension et devenir un spécialiste de l'information financière, rival du géant Bloomberg, en position dominante dans les salles de marchés du monde entier. Les deux entreprises «ont proposé des engagements qui vont faire en sorte que les marchés restent ouverts et concurrentiels, et l'acquisition ne conduira pas à des prix plus élevés ou moins de choix et d'innovation pour ces produits», a déclaré la commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, dans un communiqué.

Le LSE, poids lourd européen des marchés, qui exploite notamment la Bourse de Londres, avait conclu en octobre la vente de la Bourse de Milan, à l'opérateur paneuropéen Euronext pour 4,33 milliards d'euros. Cette cession avait été proposée pour répondre aux inquiétudes de la Commission européenne, concernant une position trop forte du nouvel ensemble dans la négociation électronique de titres d'État européens.

Plus de 40 000 établissements dans 190 pays

Refinitiv, qui a son siège à New York, est un des principaux fournisseurs mondiaux de données et d'infrastructures de marchés financiers, comptant une clientèle de plus de 40 000 établissements dans 190 pays. Il est notamment connu des professionnels pour son terminal d'informations financières Eikon.

«La transaction reste soumise à un petit nombre d'autorisations de la part d'autorités de la concurrence et de régulation financière, et devrait aboutir sous peu durant le premier trimestre 2021», a indiqué le groupe britannique, dans un communiqué.

Un chiffre d'affaires de 6 milliards de dollars

Ensemble, le LSE et Refinitiv auront un chiffre d'affaires d'environ 6 milliards de dollars, et il est prévu que le groupe garde son siège au Royaume-Uni avec pour directeur général, David Schwimmer, l'actuel patron de l'opérateur boursier. L'opération devrait permettre des synergies et une réduction de coûts de 350 millions de livres (390 millions d'euros) dans les cinq premières années.

Elle fait oublier l'échec retentissant de la tentative de fusion entre le LSE et l'allemand Deutsche Börse, bloquée par les régulateurs européens en 2017.


Parce que consommer local c'est mieux…

Chez Delhaize nous entretenons des relations directes avec nos producteurs locaux. Ce qui nous permet de vous offrir une variété de produits supérieurs, où l'authenticité et la fraîcheur priment! En privilégiant les circuits courts, nous réduisons nos transports et donc notre empreinte écologique. Nos produits ont une traçabilité irréprochable et nous diminuons le nombre d'intermédiaires pour plus de qualité! Delhaize, du côté de la vraie vie.

Plus d'infos sur www.delhaize.lu

Ton opinion