Au Luxembourg: Un médiateur nommé pour mettre les psychothérapeutes et la CNS d'accord

Publié

Au LuxembourgUn médiateur nommé pour mettre les psychothérapeutes et la CNS d'accord

LUXEMBOURG – Alors que les discussions pour le remboursement des actes de psychothérapie patinent, le ministre de la Sécurité sociale a nommé un médiateur.

Les négociations en vue de la prise en charge des actes de psychothérapie ont débuté il y a des années. Et n'ont pour le moment pas donné grand-chose. Après avoir discuté de l'établissement d'une convention, la Caisse nationale de santé (CNS) et la Fapsylux, qui représente les psychothérapeutes du Luxembourg, ont parlé des tarifs des consultations, mais ont échoué à se mettre d'accord.

Les négociations ont débouché sur un constat d'échec le 14 septembre dernier. Un médiateur devait alors être nommé. Mais là encore, la procédure a fini sur un échec, dans un premier temps: dans sa réunion du 23 septembre 2022, l'Inspection générale de la Sécurité sociale n'a pas réussi à désigner un médiateur.

Le ministre de la Sécurité sociale est finalement intervenu dans la mêlée, indique le ministère ce vendredi soir, car «la santé mentale est une priorité pour Claude Haagen et Paulette Lenert», ministre déléguée à la Sécurité sociale, est-il écrit dans le communiqué. Le ministre a donc désigné un médiateur ce vendredi et la procédure de médiation est donc enfin enclenchée. Reste à savoir sur quoi elle débouchera…

(jw)

Ton opinion

9 commentaires