Aux Etats-Unis – Un micro caché se nichait dans l'appareil de Google

Publié

Aux États-UnisUn micro caché se nichait dans l'appareil de Google

Une mise à jour logicielle de Google Assistant a révélé que le dispositif de sécurité Nest Secure intégrait un micro à l'insu de ses utilisateurs.

Le système, qui intègre une alarme et un détecteur de mouvements, n'est disponible qu'aux USA.

Le système, qui intègre une alarme et un détecteur de mouvements, n'est disponible qu'aux USA.

Eric Risberg

L'intégration de Google Assistant directement sur le dispositif de sécurité Nest Secure n'a pas été accueillie comme une bonne nouvelle par ses possesseurs, qui se sentent un peu trahis par Google. La firme, qui a racheté la société Nest en 2014, a annoncé une mise à jour logicielle qui permet d'activer l'assistant virtuel sur le produit.

Or cela signifie que le Nest Guard, unité centrale du système intégrant une alarme et un détecteur de mouvements, embarque un micro, et ceci depuis son lancement, fin 2017 aux États-Unis. Google n'avait pas jugé utile d'indiquer sur la fiche technique de l'appareil la présence de ce composant potentiellement intrusif pour la vie privée des utilisateurs.

Jusqu'ici, il était déjà possible de piloter le Nest Secure à la voix avec Google Assistant, à condition d'utiliser un smartphone ou une enceinte connectée compatible. La mise à jour rend ces outils superflus avec l'ajout direct de l'assistant Google sous forme de fonctionnalité optionnelle. «Nest Guard possède un micro sur l'appareil qui n'est pas activé par défaut», a tenté de rassurer Google sur le site Android Authority. Le produit en question n'est pas disponible en Europe, où il était pourtant attendu en 2018.

(L'essentiel/man)

Ton opinion