Prévention au Luxembourg – Un million d’euros pour lutter contre le suicide

Publié

Prévention au LuxembourgUn million d’euros pour lutter contre le suicide

LUXEMBOURG - Les parlementaires ont eu un long débat sur la prévention du suicide. Un service joignable 24h/24 et 7j/7 pourrait être mis en place.

10% des salariés au Luxembourg songent parfois à vouloir se suicider.

10% des salariés au Luxembourg songent parfois à vouloir se suicider.

Editpress

Le plan national de prévention du suicide sera prêt dans les prochaines semaines. L’annonce a été faite mardi par la ministre de la Santé, Lydia Mutsch (LSAP), à la Chambre des députés. Six ministères et six groupes de travail sont impliqués dans sa mise en œuvre afin d’offrir «une politique globale de prévention du suicide», a fait savoir la ministre. Il coûtera un millions d’euros. La lutte contre le suicide a trouvé un large écho auprès des parlementaires. Tous se sont prononcés en faveur d’un service «SOS Détresse» joignable et actif 24 h/24 et 7 j/7.

L’une des idées soufflées par le député André Bauler a également fait mouche: installer des panneaux de prévention du suicide avec un numéro à appeler sur les ponts connus pour être des lieux privilégiés par les personnes suicidaires.

Par ailleurs, la ministre de la Santé a livré quelques chiffres inquiétants concernant le suicide au travail. «Selon nos chiffres, environ 10 % des salariés au Luxembourg ont déjà envisagé de se suicider à cause de problèmes sur leur lieu de travail», a-t-elle avancé. Rien que l’an dernier, 80 personnes ont mis fin à leurs jours soit un suicide tous les quatre jours. 1 600 tentatives ont aussi eu lieu, selon les chiffres avancés par la ministre.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Ton opinion